Violence au sein des partis politiques : Assane Dioma Ndiaye fustige et recadre



La violence qui est en tarin de prendre des ampleurs importantes au sein des partis politique avec des batailles de positionnement et de leadership n’a pas du tout laissé indifférent Assane Dioma Ndiaye Président de la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH). Ce dernier a fait une sortie sur sa page facebook pour fustiger ces comportements. Ce weekend a été houleuse pour le parti au pouvoir qui a perturbé la quiétude des populations de Matam avec des jets de pierres et armes à feux perpétré par des hauts responsables de l’Alliance pour la République (APR).

« Il faut dénoncer et condamner de la façon la plus ferme la montée vertigineuse et l'exacerbation de la violence politique au sein des partis politiques au Sénégal à travers des compétitions individuelles fratricides. Il faut corrélativement regretter la quasi absence de réponses adéquates à cette situation intolérable dans un Etat de droit. Aussi bien de la part de la société de façon générale que des entités politiques concernées et de la justice en particulier. En réalité le phénomène n'est pas nouveau et n'est que la résultante de la perpétuation d' un modèle de promotion de réussite sociale fonde substantiellement sur le clientélisme politique le népotisme l’albinisme au détriment de la compétence l’ expertise, la probité et l éthique », plaide Assane Dioma Ndiaye.


Lundi 3 Mars 2014 - 09:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter