Violence dans leurs manifs: Le M23 accuse les calots bleus et la Police

Le Mouvement du 23 juin dit avoir été infiltré lors des rassemblements organisés avant et après la validation des candidatures à la présidentielle du 26 février par le Conseil constitutionnel. Il accuse les calots bleus, les éléments de la sécurité du Parti démocratique sénégalais (Pds).



Violence dans leurs manifs: Le M23 accuse les calots bleus et la Police
Le Mouvement du 23 juin blanchit ses militants à propos des scènes de violences qui ont eu lieu lors du rassemblement organisé mardi dernier à la place de l’Obélisque. Face à la presse, ce jeudi 03 février, les responsables du M23 ont accusé les libéraux d’avoir mobilisé leurs calots bleus pour infiltrer la manifestation de l’opposition.

« Nous avons des informations claires sur l’implication des calots bleus. Nos experts sont en train de concocter les éléments de preuves. Ils travaillent également sur des stratégies pour éviter les infiltrations » a déclaré Amadou Guèye, le Porte-parole du M23. Le M23 cite également des éléments de la Police parmi « les corps étrangers » qui se sont invités au rassemblement de la place de l’Obélisque. « Au cours de ce rassemblement, il a été noté que des éléments, reconnus comme étant de la Police et des calots bleus ont été infiltrés dans la foule pour lancer des mots d’ordre incendiaires et extrémistes : « au palais !, au palais ! », voulant ainsi en excitant la foule des jeunes les entraîner dans des actes de violence inconsidérées », s’est désolé Amadou Guèye.

Le Porte-parole a souligné que ces appels sont contraires à l’option du M23 qui prône une manifestation dans la paix et la non-violence. « Le M23 rappelle au peuple sénégalais et à la jeunesse en particulier à s’en tenir strictement au mot d’ordre lancé depuis le 29 qui se résume dans les mots suivants : « pour le retrait de la candidature de Wade, non au coup d’Etat constitutionnel », a fait savoir le Porte-parole.

ISSA NDIAYE


Issa NDIAYE

Vendredi 3 Février 2012 - 11:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter