Violence électorale : Abdoulaye Daouda Diallo promet des mesures et avertit les responsables politiques



Les fauteurs de troubles dans la campagne pour les locales ont intérêt à se tenir à carreau. Le ministre de l'Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo de sévir contre la violence sur toutes ses formes.

La violence qui commence à s'emparer de la campagne pour les élections du 29 juin irrite au plus haut niveau les autorités de l'État. Le sujet s'est invité hier à la réunion de Conseils des ministres. « C'est un comportement inacceptable. D'ailleurs, j'ai demandé à tous les garants de la sécurité de convoquer ces comités électoraux pour faire cesser la violence », a indiqué Abdoulaye Daouda Diallo Diallo.

Pour montrer qu'on ne badine pas avec la sécurité, le ministre Abdoulaye Daouda Diallo s'est voulu très clair : « j'ai demandé à tous les préfets de parler aux responsables de partis et têtes de listes en leur rappelant leurs responsabilités en cas de violence ». Pour le ministre, il appartient aux responsables de partis de dénoncer les fauteurs de troubles pour qu'ils soient traduits en justice.

Il précise qu'il n'est pas question « d'accepter un début de violence ou un enregistrement de la violence de qui que ce soit. C'est quelque chose d'inacceptable. Il faudra sévir dans tous les cas ». Les hommes politiques et responsables de coalition son donc avertis.


Vendredi 20 Juin 2014 - 12:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter