Violence électorale : Macky Sall demande à ce que les agresseurs soient arrêtés et déférés

La violence qui s'est invitée dans la campagne électorale dérange le Palais. Le président Macky Sall aurait donner des instructions fermes pour que les auteurs soient traduits devant la justice.



Violence électorale : Macky Sall demande à ce que les agresseurs soient arrêtés et déférés
Le garde du corps du ministre Oumar Gueye qui a dégainé son pistolet lors des affrontements entre deux caravanes à Rufisque est peut-être la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Le chef de l'Etat  décidé de sévir pour stopper la violence dans la campagne électorale. D'après des sources proches du Palais, rapportées par L'As, le président de la République a donné des instructions pour que les agresseurs, déjà identifiés, soient déférés devant la justice pour répondre de leurs forfaits.
Les individus qui avaient attaqués le cortège de Benno Bokk Yakaar à Grand-Yoff ne seront également pas épargnés. Même si de bonnes volontés tentent de dissuader le pouvoir de ne pas interpeller des proches de Khalifa Sall qui avaient attaqué la caravane dirigée par Youssou Ndour, Souleymane Jules Diop et Mame Mbaye Niang.

AYOBA FAYE

Jeudi 20 Juillet 2017 - 10:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter