Violences à Tivaouane : le préfet reçoit des menaces.

La violence qui s’est déroulée hier dans la cité religieuse de Tivaouane continue de susciter des remous. En effet, après l’arrestation de 17 jeunes, 13 d’entre eux ont été déférés ce qui n’est pas du goût de tout le monde puisque le préfet a reçu des menaces qui seraient venues du coordonnateur du Collectif contre le lotissement.



Violences à Tivaouane : le préfet reçoit des menaces.
13 des 17 personnes arrêtées hier à Tivaouane ont été déférées ce matin à Thiès. En effet, suite aux violences qui ont sévi hier dans la cité religieuse, les forces de l’ordre ont procédé à des arrestations. Le préfet Maguette Diallo membre des médiateurs a reçu des menaces qui seraient venues de l’un des principaux instigateurs des manifestations.

Ces jeunes avaient barré la route et brûlé des pneus hier, pour s’insurger contre le lotissement sans concertation de Keur Ndioba, un nouveau quartier de Tivaouane. Les 13 personnes arrêtées sont poursuivies pour menaces à l’autorité administrative et troubles à l’ordre public.

Ousmane Demba Kane

Mercredi 13 Mai 2015 - 15:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter