Violences pré-électorales: l'Etat du Sénégal face à la Cour de la CEDEAO



Survenu entre 2011 notamment le fumeux 23 juin contre et 2012 avant la dernière élection présidentielle, les violences pré-électorales se jouent ce lundi devant la Cour de Justice de la CEDEAO où le dossier a atterri. Constatant des lenteurs au niveau du dossier au Sénégal, le collectif des familles des victimes a saisi ladite juridiction. Soutenu en effet par les organisations de défense des droits de l’homme à l’instar de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) et la Ligue Sénégalaise des Droits Humains (LSDH), ces familles de victimes dénoncent le manque de diligence dans le traitement des dossiers par la justice sénégalaise. 


Sur les trente-deux (32) dossiers déposés, il y a eu 8 décès et 24 cas d’actes de tortures.
 «Nous sommes tous témoin de ce qui s’est passé en 2012, avec des morts et des cas de tortures. Et pourtant, ceux qui sont là aujourd’hui étaient des témoins. Une fois au pouvoir, ils oublient ses victimes qui ont pourtant porté ce combat avec eux », crache le collectif.  


Lundi 18 Mai 2015 - 09:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter