Viols commis sur les femmes en temps de crise: Penda Mbow fustige et criminalise



Viols commis sur les femmes en temps de crise: Penda Mbow fustige et criminalise
Penda Mbow, représentant spéciale du président de la république  au sein de l’organisation internationale de la francophonie a saisi l’occasion de la 9ème conférence de cette instance pour déplorer les viols et actes commis sur les femmes en temps de crise. Elle a plaidé pour que ses comportements soient considérés comme un crime contre l’humanité.
« Il faut juger les acteurs et leurs infliger des sanctions exemplaires. On ne peut pas continuer à transformer le corps de la femme en un espace de guerre, de lutte par des hommes qui sont, à la base des conflits, des trafics d’armes, entre autre. Ils continuent à faire des femmes à la fois des victimes », a déclaré Penda Mbow .

Elle  invite la communauté francophone à faire face à ce fléau et lance « Nous devons continuer à soutenir ces militants de droits de l’homme qui veulent, aujourd’hui en finir avec ces genres de crimes ».
L’administrateur de l’OIF, Clément Duhaime a abondé dans le même sens et déclare que « Lorsqu’il y a conflit, les femmes et les enfants sont toujours les premiers victimes. Ce , au niveau de toute notre espace francophone » déplore-t-il.
Il estime que la parité dans les organes de décisions et un renforcement de capacité de la société civile.


Samedi 7 Juin 2014 - 11:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter