Visite Mahmoud Saleh à Idrissa Seck : Thierno Bocoum se fâche

Loin de soigner les relations entre l’Alliance pour la République (APR) et Rewmi, la visite que le responsable du parti du président Sall, Mahmoud Saleh a rendu au leader de la formation orange d’Idrissa Seck a même rajouté une couche de division entre les deux formations politiques qui ont des rapports plus que tendus depuis la sortie du maire de Thiès qui faisait un bilan critique de la gestion de l’actuel président après une année au pouvoir. En effet, aux responsables de l’APR que cette visite a dérangés, le chargé de communication de Rewmi et non député, Thierno Bocoum apporte la réplique et nie toute tentative de négociation de son parti qui a une "liberté de ton qui transcende les relations personnelles dans Benno Bokk Yaakaar".



Visite Mahmoud Saleh à Idrissa Seck : Thierno Bocoum se fâche

« C’est une audience comme toute autre audience. Il a demandé à être reçu, il a été reçu. La médiatisation qu’il y a eu derrière ne recouvre pas le cachet véritable de cette rencontre. Le fait qu’il s’agirait d’une manœuvre ou d’un début de discussion est une mauvaise appréciation de la situation. Nous n’avons pas de problèmes de positionnement dans Benno Bokk Yaakaar. Nous avons une liberté de ton qui transcende les relations personnelles et les contingences politiques. Elle s’oriente uniquement vers la défense des intérêts des populations. Cette liberté de ton n’est pas négociable », lâche-t-il sur les colonnes du journal « L’As » où le jeune parlementaire chargé de communication de Rewmi ne manque pas d'enfoncer le clou: "Mahmoud Saleh ne s'est nullement présenté comme émissaire du président Macky Sall. Il n'a jamais été question de négociations. D'ailleurs si tel devait être le cas, Idrissa Seck s'en ouvrirait directement à Macky Sall".

"Ce qu'il faut retenir, c'est qu'Idrissa Seck a accepté une demande d'audience comme il en accepte tous les jours", lâche Thierno Bocoum.


Jeudi 20 Juin 2013 - 11:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter