PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Visite d’Etat en France: quand l’opposition sénégalaise rate le TER en marche...



Visite d’Etat en France: quand l’opposition sénégalaise rate le TER en marche...
Le Sénégal est résolument tourné vers une croissance durable et une émergence certaine; en témoignent les nombreux projets en cours de réalisation ou déjà achevés. On peut citer pêle-mêle la grande offensive agricole, particulièrement le riz, avec une autosuffisance annoncée pour 2017, l’explosion des PME et des start-up, grâce à l’assainissement du climat des affaires et le retour au bercail de jeunes Sénégalais de l’extérieur, l’installation de grands comptes pourvoyeurs d’emplois (ATOS, Schneider, Kosmos Energy, ConocoPhillips, etc.). 

Le développement des infrastructures et de l’habitat social finira de jeter les bases d’un décollage incontestable ; le nouvel aéroport AIBD, l’autoroute Diamniadio-Sindia (qui devrait aller jusqu’à Touba), les centrales photovoltaïques de Bokhol, Malicounda (opérationnelles) et quatre autres en cours de réalisations, l’exploitation des ressources pétrolières et gazières, en sont des illustrations parfaites. 

Le projet (déjà très avancé) du TER AIBD-Dakar, avec des milliers d’emplois créés et devant transporter plus de 100 000 voyageurs par jour, prouve si besoin en est que le Président Macky Sall est déterminé à faire jouer le Sénégal dans la cour des grands. 
Il convient de rappeler que ces réussites économiques et industrielles sont concurrentes à des grandes avancées sociales dont la couverture maladie universelle, les bourses de sécurité familiale, la gratuité de l’accès au soin pour les moins de 5 ans, la césarienne, la dialyse, la baisse des loyers, de l’impôt sur les salaires, entre autres.
Le référendum du 20 mars dernier a contribué à consolider notre démocratie, en favorisant les candidatures indépendantes, la députation des Sénégalais de la Diaspora, la limitation des mandats, etc.

Sur le plan de la diplomatie, le Sénégal a présidé avec succès la CEDEAO, intégré le conseil de sécurité de l’ONU en tant que membre non permanent, qu’il préside depuis un an, et un de ses fils est en passe de devenir le président de l’Union Africaine.

C’est dans ce contexte que l’opposition sénégalaise, en mal d’arguments et en manque d’inspiration, menace de saboter la visite d’Etat du Président de la République Macky Sall en France, prévue du 18 au 23 décembre 2016 prochain. Les seuls arguments dont dispose cette opposition sont la désinformation et l’anathème. Sa stratégie de communication et son plan d’actions se limitent à des réunions sur la VDN, avec comme unique objectif d’inscrire le Sénégal dans une instabilité virtuelle, faite d’accusations non fondées, de tentatives de jeter le discrédit sur la personne du Président.

Cette même opposition qui brille par son silence quand il s’agit de faire des propositions sur l’éducation, la santé, l’industrie, la culture, et autres sujets qui impactent le quotidien de nos compatriotes ; cette opposition qui ne s’indigne et rue dans les brancards que lorsque « ses » privilèges sont menacés. Elle doit savoir que l’APR ne saurait se laisser déborder en France et ailleurs par une opposition qui ne représente qu’elle-même, et dont les objectifs tranchent d’avec ceux de notre patrie. Elle parle politique et échoue tandis que le Président Macky Sall œuvre pour le développement et réussit. 

Vivement une opposition républicaine, responsable et force de propositions !

Idy Demba Thiam
Ingénieur
Responsable de la Communication de la Convergence des Cadres Républicains,
CCR France.


Samedi 17 Décembre 2016 - 11:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter