Visite mouvementée au Camp pénal: La police gaze les militants et prive Wade de parole

La visite à Karim Wade annulée, c’est à la maison d’arrêt pour femme de liberté 6 que s’est finalement rendu Abdoulaye Wade pour une visite à l’ex sénatrice libérale Aida Ndiongue. L’ancien président de la république a passé une vingtaine de minutes dans la prison avant de ressortir sous les applaudissements des militants et sympathisants du PDS massés aux abords. Obligeant ainsi la police à user de grenades lacrymogènes pour disperser la foule après son départ



C’est aux alentours  de 16h 30 qu’Abdoulaye Wade est arrivée au camp pénal de liberté 6  à bord d’une berline  noire. La voiture s’est directement  engouffrée dans la prison accompagnée par les ovations des militants et sympathisants du Parti Démocratique Sénégalais venus apporter leur soutien à  la célèbre détenue du Camp Pénal.

Au bout d’une vingtaine de minutes, l’ancien président de la république, assis  à l’arrière, vêtu d’un boubou bleu assorti d’un chèche blanc, est ressorti  en saluant d’un signe de la main les militants et nombreux curieux ayant pris d’assaut les abords de la maison d’arrêt. L'impressionnant dispositif de sécurité ne lui a pas donné l'occasion de s'adresser à la presse, ni l'occasion de communier avec ses militants.

Les forces de l'ordre ont usé sans management de grenades lacrymogènes pour disperser la foule après le départ d'Abdoulaye Wade.

Pape Samba Mboup,  Abdoulaye Mbaye Pekh et Aida Mbow  sont venus en éclaireurs une demi-heure avant l’arrivée du secrétaire général national du PDS. Cette dernière s’est vue refuser l’accès à la prison par les Eléments  Pénitentiaire d'Intervention (EPI) armés jusqu'aux dents. Ce corps d'élite de l'administration pénitentiaire  n'a pas fait de détails face aux ténors libéraux.




Vendredi 2 Mai 2014 - 20:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter