Visite présidentielle: Macky Sall en Casamance pour la deuxième fois depuis 2012



Visite présidentielle: Macky Sall en Casamance pour la deuxième fois depuis 2012
C’est à 12h37 que le président Macky Sall est arrivé à bord d’un hélicoptère, accompagné notamment du Premier ministre, Aminata Touré, et du ministre d’Etat, Mbaye Ndiaye. Le Chef de l’Etat est à Ziguinchor pour une visite de trois (3) jours pour lancer cet après-midi même le Projet Pôle Développement de la Casamance (PPDC). Macky Sall et la Première ministre ont été accueillis sur le tarmac de l’aéroport de Ziguinchor par le Gouverneur de la région, Cheikh Ahmed Tidiane Dieng, le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, et les ministres de la Jeunesse, Benoît Sambou, et du Plan, Abdoulaye Baldé, ainsi que par la directrice des opérations de la Banque Mondiale (BM) au Sénégal, Véra Songwé.
 
Après avoir salué le cinquième bataillon, Macky Sall a serré les mains des autorités administratives, coutumières et religieuses venues nombreuses à l’accueil. Le cortège présidentiel a, par la suite quitté l’aéroport vers la ville sous les acclamations d’une foule  de Ziguinchorois mobilisés depuis les premières heures de la matinée. Acquis sur financement de la BM pour une enveloppe de 40 millions de dollars (20 milliards de FCFA), le PPDC que va lancer le président Macky Sall a pour objectif rappelle l’APS, le retour définitif de la Paix en Casamance en conflit depuis plus de trente (30) ans. En plus d’accroître dans les  trois (3) régions naturelles de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, la production de riz.
 
Le lancement du PPDC prévu au stade Aline Sitoe Diatta, le président Sall accordera des audiences aux autorités politiques, coutumières et religieuses de Ziguinchor, avant de présider, mercredi, la cérémonie de baptême l’université ‘’Assane Seck’’. Après un séjour en 2012 à travers le conseil des ministres décentralisé à Ziguinchor, c’est la deuxième visite du chef de l’Etat dans la zone du Sud où le Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC) n’a pas manqué de poser certaines conditions pour le retour définitif de la paix à savoir rencontrer les véritables acteurs du conflit.  


Lundi 17 Mars 2014 - 14:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter