Vive tension à Bangui

La tension devient de plus en plus vive à Bangui la capitale de la Centrafrique, où l'appel à la désobéissance civile, lancé lundi par la société civile est largement suivi.



Vive tension à Bangui

Au troisième jour d’un nouveau pic de violence qui a fait 35 morts et des dizaines de blessés après la mort samedi d’un jeune taxi-moto musulman, le centre-ville de Bangui est désert et sur les grandes artères, aucun véhicule n'est visible.

Lundi, les populations, partis de toutes les localités, ont convergé vers le centre-ville pour une marche pacifique lundi du monument des Martyrs au Palais de la Renaissance afin de manifester leur mécontentement face aux violences qui endeuillent le pays depuis 72 heures.

Selon les organisations de la société civile, la capitale centrafricaine sera totalement paralysée à compter de ce lundi de manière illimitée.

Et un rassemblement se fera tous les jours au niveau du rond-point, Monument des Martyrs, jusqu'à satisfaction totale de leurs revendications. Il s’agit le redéploiement immédiat des Forces armées de la Centrafricaines (FACA), le retrait des militaires français et l'application du mandat des Nations-Unies.

Ces rassemblements seront accompagnés de concerts de casseroles.

Des scènes de pillages de commerces et d'habitations ont eu lieu dans la nuit à Bangui, où des tirs ont également été entendus malgré le couvre-feu décrété par le gouvernement.

Source: BBc Afrique



Lundi 28 Septembre 2015 - 13:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter