Vol Amsterdam-Detroit : Le Nigérian était au Yémen avant l'attentat

Le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE a annoncé lundi qu'Al-Qaïda dans la péninsule arabique avait revendiqué l'attentat manqué perpétré vendredi par un jeune Nigérian sur un vol Amsterdam-Detroit.



Un site proche d'Al Qaïda revendique l'attentat commis vendredi par un jeune Nigérian sur un vol Amsterdam-Detroit.
Un site proche d'Al Qaïda revendique l'attentat commis vendredi par un jeune Nigérian sur un vol Amsterdam-Detroit.
Dans son communiqué, mis en ligne sur des sites islamistes, Al-Qaïda affirme, en parlant d'Umar Farouk Abdulmutallab, auteur présumé de l'attentat raté, que «le frère nigérian, est passé à travers toutes les barrières de sécurité pour son opération, brisant le grand mythe du renseignement américain». «Il a utilisé une technique d'explosifs développée par les moujahidine dans les ateliers d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique», basée au Yémen, ajoute le texte.

Le Nigérian était bien présent au Yémen, peu de temps avant l'attentat. Dans un communiqué publié par l'agence officielle Saba, ce mardi matin, un porte-parole du ministère déclare que le jeune homme «a séjourné au Yémen entre début août et début décembre, après avoir obtenu un visa pour étudier la langue arabe dans un institut de Sanaa où il avait suivi auparavant des cours». Le porte-parole n'a donné aucune précision sur le premier séjour du jeune Nigérian, ajoutant toutefois que le Yémen lui avait accordé un visa après s'être «assuré que l'intéressé s'était vu accorder des visas par des pays amis, dont un visa toujours valide aux Etats-Unis où il s'était rendu auparavant».


Abdulmutallab a revendiqué ses liens avec Al-Qaïda

Umar Farouk Abdulmutallab, 23 ans, avait confié avoir été entraîné au Yémen par Al-Qaïda, selon des responsables américains, cités par les médias. Le Nigérian avait par ailleurs avoué avoir injecté un liquide chimique dans de la penthrite, un explosif très puissant, dans le but de faire sauter l'avion transportant 290 personnes. Il a finalement été inculpé samedi pour avoir «tenté de détruire un avion Northwest Airlines en approche finale de l'aéroport de Detroit le jour de Noël, et avoir introduit un explosif à bord de l'appareil».

L'«exemple» de la fusillade de Fort Hood

Dans son communiqué, le réseau extrémiste reconnaît qu'une «erreur technique» est à l'origine de l'échec de l'attentat. Il appelle les soldats musulmans dans les armées ennemies à se repentir et à tuer des «Croisés» en suivant l'exemple du psychiatre militaire Nidal Hasan, auteur de la fusillade qui a fait 13 morts et 42 blessés sur la base militaire américaine de Fort Hood, le 5 novembre.

Obama veut traquer «sans relâche» les responsables

Lundi, les autorités américaines tentaient encore de comprendre comment le Nigérian de 23 ans avait pu déjouer les dispositifs de sécurité. Le président Barack Obama a rompu le silence qu'il observait depuis vendredi. Dans un discours prononcé depuis Hawaï, où il passe ses vacances en famille, il a promis de chercher sans relâche les responsables de la tentative d'attentat et de les faire répondre de leurs actes, sans toutefois mentionner Al-Qaïda.

«Nous allons continuer à utiliser tous les éléments en notre pouvoir pour intercepter, détruire et vaincre les extrémistes violents qui nous menacent, qu'ils soient d'Afghanistan, du Pakistan, du Yémen ou de Somalie, ou de partout où ils préparent des attaques contre le sol américain», a assuré Barack Obama.
Source: Le Parisien

Le Parisien

Mardi 29 Décembre 2009 - 10:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter