Vol de bétails et échanges de coups de feu: «La frontière entre le Sénégal et la Guinée Bissau fermée à partir de ce soir »

Ainsi en ont décidé les populations de Samine. Ce, pour protester contre la recrudescence des vols de bétails par les bandes armées et la violence qui s’en suit. Un mémorandum est entre les mains du sous-préfet de Simbandi Balante.



Vol de bétails et échanges de coups de feu: «La frontière entre le Sénégal et la Guinée Bissau fermée à partir de ce soir »
Tout est parti d’un échange de coups de feu d’hommes armés qui ont fait irruption dans la localité dans la soirée du samedi au dimanche pour voler des bœufs et des moutons. Une tentative émaillée de violence. Une situation que n’accepte plus les populations qui ont décidé de fermer la frontière avec la Guinée Bissau. En effet, une bande armée en provenance de la Guinée Bissau a fait irruption dans la localité de Cougnara et Bilassar tous situés dans les environs de la commune de Samine dans la région de Sédhiou à quelques kilomètres de la frontière avec la Guinée Bissau. Ils ont emporté 40 têtes de bœufs et 75 têtes de moutons avant de se retirer vers le pays frontalier. Les recherches ouvertes par les propriétaires ont permis de suivre leur trace et c’est à hauteur de la frontière qu’ils vont les retrouver. Il s’en suivra des échanges de tirs entre les deux partis qui ont duré plus d’une heure.


Pas de victimes mais des bêtes tuées par les balles. La détermination des propriétaires du bétail n’a pas empêché les voleurs de se fondre dans la nature, un vol de plus qui irrite dans la zone où les populations ont décidé de fermer la frontière jusqu’à nouvel ordre.. Pour l’heure, un mémorandum est entre les mains des autorités notamment le sous-préfet de Simbandi Balante.


« Non seulement, ils nous tirent dessus, prennent notre bétail mais ils mettent le feu pour ne pas qu’on les suive. Vous voyez combien la situation est grave », dit Ibrahima Khalil Dramé, président de la commission transfrontalière de lutte contre le bétail qui explique que la fermeture sera effective à partir de 20 heures. « Nous sommes obligés vraiment dès ce soir à partir de 20 heures de fermer la frontière et demain matin, il y aura un dispositif pour empêcher la circulation des bandits ». 


Lundi 19 Mai 2014 - 16:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter