Volaille: la grippe aviaire détectée à Yaoundé



La grippe aviaire vient de refaire surface au Cameroun. Un foyer du virus H5N1 a été découvert le 22 mai dernier au complexe avicole de Mvog-Betsi à Yaoundé. La nouvelle a été révélée au cours d'un point de presse que donnait conjointement le ministre de la Santé, André Mama Fouda, le ministre de l'Elévage, Dr Taiga et le ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary ce 25 mai au ministère de la Communication. A l'heure actuelle, un seul foyer de cette maladie a été découvert par les équipes de contrôle du ministère de l'élevage.

Suite à une forte mortalité de la volaille constatée au complexe avicole de Mvog-Betsi le 22 mai dernier, soit 15.000 morts sur près de 33.000 volailles que compte ce cheptel, les équipes de contrôle inquiètes mènent des examens qui confirment la présence de la grippe aviaire dans ce complexe avicole. Sur ce constat, des mesures ont été prises pour circonscrire la maladie, le reste du cheptel a été abattu.
 
Appelant à plus de vigilance de la part des consommateurs et des éleveurs de poulets, le ministre de l'Elévage, de la Pêches et des Industries animales a tenu à préciser que toutes les mesures ont été prises pour circonscrire la maladie. Dr Taiga précise aussi que la volaille disponible dans les marchés et autres fermes de la ville est saine et comestible. Il demande par conséquent aux ménages de ne point s'inquiéter quant à la consommation du poulet.

Sur les risques de contamination du virus H5N1, le ministre de la Santé André Mama Fouda a clairement expliqué que la grippe aviaire se transmet d'un poulet à l'homme et non d'homme à homme. Appelant à plus de vigilance, il a tenu à rassurer sur le fait que les chances de contamination des populations à cette maladie sont minimes.
 
La grippe aviaire avait été détectée il y a de cela dix ans au Cameroun, plus précisément chez un canard d'élevage dans la ville de Maroua à l'Extrême-Nord du pays. Les résultats d'analyses des prélèvements effectués à l'Institut Pasteur de Paris sur quelques volailles de Maroua avaient attestés de la présence du virus H5N1 faisant du Cameroun le quatrième pays africain touché par la grippe aviaire.

newsducamer.com

Jeudi 26 Mai 2016 - 12:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter