Wade: "La prison doit permettre à Karim de se connaître et connaître les autres"

Il remet ça. Pour le président sortant, la Maison d'Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss doit servir de tremplin à son fils Karim pour le Palais. Le prédécesseur de Macky Sall en a fait part ce samedi au Mouvement Libérer Karim (MLK). Wade et ledit mouvement s'étant rencontrer durant trois tours d'horloge à sa résidence de Fann, en présence de son épouse Mme Viviane WADE, il s'agit auparavant d'affûter leurs armes en vue du procès annoncé pour ce mois de juin.



La délégation du MLK était conduite par son coordonnateur national, M. Alinard NDIAYE, accompagné pour l’occasion, par l’ensemble des membres du bureau et de certains responsables des Comités de Quartier pour la Libération de Karim WADE (CQLK). Démarrée à midi, la rencontre a duré trois tours d’horloge et a permis aux responsables du MLK de dialoguer directement et sans intermédiaire avec le Président WADE et son épouse sur « le sens du combat mené depuis mai 2013 ; date de la création de la structure à nos jours, ainsi que sur les perspectives du MLK ». Au cas par cas, les responsables du MLK sont largement revenus sur l’ensemble des activités que le mouvement a mené avec tous les détails nécessaires.


Prenant la parole en premier, l’imam Baye Dame DIANE, doyen du MLK a formulé d’importantes prières pour Karim, mais aussi pour ses parents. A sa suite, les différents responsables nationaux du mouvement sont largement revenus, chacun en ce qui le concerne, sur le bilan des 12 mois du MLK et les perspectives d’activités d’ici à la tenue du procès de Karim Wade. Le Coordonnateur national du MLK après avoir remercier le Président d’avoir accorder sa première rencontre avec les mouvements au MLK a fait un large exposé au Président WADE et à son épouse « sur l’orientation du Mouvement, le dossier d’accusations de Karim, les perspectives, mais aussi et surtout sur les difficultés que le MLK a vécu ».


Ensuite, M. NDIAYE a dit au Président Wade et à son épouse que « le MLK est une structure autonome, qui n’est dernière personne parce que travaillant exclusivement pour la libération de Karim Wade et sans calcul ». Et d’ajouter que « c’est ce qui s’explique que jamais, la structure n’a essayé de contacter le Président WADE depuis sa création pour une quelconque demande d’aide ou d’assistance ». Avant de finir, le Coordonnateur national « a offert au nom de sa structure, des cadeaux de souvenir aux parents et aux filles de Karim ». Prenant la parole, le Président Wade a, d’abord formulé « des remerciements pour l’ensemble des membres du MLK pour avoir ouvert la voie dans le cadre de combat pour la libération de Karim, en utilisant la métaphore suivante : « quand un groupe d’hyènes attaquent une proie ; le mérite revient à celle qui a attaqué en premier lieu» ».


Avec son parcours et son expérience de 26 ans de combat, le Président Wade a prodigué d’importants et précieux conseils au Mlk, dans l’optique de les encourager pour les activités futures. Au sujet de Karim, Me WADE dira que « la prison lui a permis de se connaître et de mieux connaître les autres », avant de soutenir « qu’il (Ndlr : Karim) doit prendre son emprisonnement comme un stage à l’issue duquel, il sera mieux outillé pour faire face à toute situation dans l’avenir ».


Parlant des élections locales, il a salué la bonne organisation du MLK qui, selon les informations en sa possession, « est bien implanté dans le pays ; raison pour laquelle, il a demandé à ses responsables de tout mettre en œuvre pour faire gagner les listes du PDS et de ses alliés, partout où la structure est présente».
Afin de finir son intervention, le Président a longuement prié pour les membres du Mlk.





Lundi 26 Mai 2014 - 11:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter