Wade Sans Wade: Autour de l’Equerre et du Fil à Plomb

En mettant prudemment Moustapha Niass et Ousmane Tanor Dieng entre eux et le maire de Thiès et en le laissant seul en tête à tête avec Me Abdoulaye Wade, l’électeur sénégalais a voulu faire comprendre à Macky Sall que, sans forcément être meilleur, il devenait l’héritier du président sortant dont il est également comptable des réalisations. Autour du béton et de l’acier, autour de l’équerre et du fil à plomb, avec une légitimité nouvelle d’éviter certaines pratiques mafieuses qui lui avaient valu sa descente aux enfers. Il lui demande d'éviter toute compromission dans un sens ou dans l'autre et de se méfier du feu qui couve encore, devant la résistance du légataire.



Wade Sans Wade:  Autour de l’Equerre et du Fil à Plomb
Le Sénégalais séduit par le bilan du président sortant a décidé de maintenir la politique des infrastructures en faisant du Wade sans Wade, mais en souhaitant une plus grande moralisation dans la gestion des deniers publics. Macky Sall qui avait initié les grands chantiers sans en avoir le contrôle devient ainsi le continuateur du l’œuvre du Maître.

Wade semble en effet avoir frappé les Sénégalais par son esprit…maçon qui paraît plaire à l’électeur qui, en le remerciant par une participation à un second tour, évite cependant ceux du soleil des indépendances qui n’ont pas su restructurer l’espace socio-économique du Sénégal pendant les quarante premières décennies, tout en rejetant tout affairisme excessif d’un Idrissa Seck prébendier.

Macky Sall était attendu de longue date comme devant être titularisé héritier libéral de fait : en novembre 2011 déjà, des analyses pointues arrivaient à la conclusion d'un duel libéral au second tour de la présidentielle que le Parti démocratique sénégalais (Pds) appréhendait comme moyen pour la formation de Wade de jouer Macky contre l'opposant historique. Au pouvoir en effet, sans avoir le pouvoir, le Pds a vécu une alternance dramatique faite de reniements, de trahisons, de revirements, de rancunes accumulées et de rancœurs entassées, le tout dirigé vers le secrétaire général national qui a gouverné avec ses adversaires d'hier ; il tient encore à sa promesse de ne pas être le seul dindon de la farce : la forte abstention de dimanche dernier, le ridicule score du président sortant, entre autres indices, seraient ainsi le début de la mise à mort du vieux lion blessé, sans force.

Au lendemain de la Conférence de Bandoung, le Tiers-Monde découvrait à Paris un géant (par la taille et les idées) soucieux de liberté et de dignité pour l'homme noir. Le long combat de Me Wade le conduira sur tous les fronts de l’indépendance politique, économique, culturelle et scientifique du monde noir. Récompensé par la magistrature suprême à la tête de son pays, il en est réduit aujourd'hui à négocier un score aussi discret que sous Senghor (1978) et sous Abdou Diouf (1983-2000). Ce lot de consolation indique clairement le souci du Sénégalais de récompenser une dernière fois celui qui fut un bel Appolon et qui se traîne de nos jours sous poids de responsabilités historiques déchues et déçues.

Le respect du résultat sorti des urnes intime d'éviter aux deux duettistes ceux-là mêmes par lesquels la déception musclée des populations sénégalaises s'est vérifiée durant la campagne électorale, laissant augurer des lendemains électoraux incertains. La mise en difficulté de Wade et le souci de le remplacer par un autre Wade a créé l'agréable surprise de la journée électorale pendant laquelle l'électeur a plus fait parler sa carte que la force brute ; Macky Sall marchant dans ses gros sabots vers un « Benno » décevant ne semble pas encore avoir pris la réelle mesure du message sorti des urnes.

De l’autre côté, les veillées nocturnes des derniers fidèles, depuis le 26 février, penchés autour de la carte électorale du Sénégal, la longue recherche éveillée des niches de secrets du fichier électoral pour un dernier tour au Sénégal et à ses électeurs ne peuvent que raviver le feu qui couve dans le pays et qui est prêt à exploser.








Pathé MBODJE, M. Sc, Journaliste, sociologue
Parcelles assainies, Unité 10, Villa N° 276, Dakar, Sénégal, tél (00 221) 76 681 64 06
sites : www.pathembodj.com ; blog : http ://koccbarmafall.skyrock.com
CV disponible sur Google




Jeudi 1 Mars 2012 - 13:45




1.Posté par Thieye li le 08/03/2012 10:14
La vérité sur le Patrimoine de Abdoulaye WADE 2008
>
• Propriétés au Sénégal
>
1° - Une Villa au Point E, agrandie par le rachat de la villa voisine. Valeur estimée après transformation toujours en cours : 1 milliard
2° - Un terrain de 5000 m2 à Yoff Layenne. Valeur estimée : 750 millions
3° - Quatre terrains de 10.000 m2 aux Almadies. Valeur estimée : 8 milliards
4° - 60 terrains de 500 m2 sur la VDN à hauteur de la Cité Gorgui. Valeur estimée : 6 milliards
6° - 5 Immeubles de 6 étages contenant 4 appartements par étage. Valeur estimée : 7 milliards
7° - 10 terrains de 200 m2 dans le domaine du Cices. Valeur estimée : 400 millions
8° - 30 Hectares de terrain dans aux alentours de l'aéroport. Valeur estimée 60 milliards
9° - Un terrain bientôt rasé de 3 hectares dans Dakar Centre Ville. Valeur estimée : 30 milliards
10° - Un immeuble de 10 étages à la Rue Docteur Theze. Valeur estimée : 2 milliards
11° - Une cité de 20 villas sur la Corniche , à hauteur de la villa de l'ex président Senghor. Valeur estimée 10 milliards
12° - Un terrain de 10.000 m2 au niveau du Stade LSS. Valeur estimée :1.750.000.000 f
13° - Un terrain de 100 hectares à Touba
14° - Un terrain de 150 hectares aux environs de Tivaouane
15° - Une propriété de 10 hectares à Popenguine
16° - Une cité de 100 maisons à louer à Kebemer
17° - 60 maisons achetées du Plan Jaxaay (Indemnisation des sinistrés)
18° - Des vergers et champs cultivés d'à peu près 5000 hectares répartis dans différentes régions du Sénégal
>
• Propriétés à l'étranger
>
Une propriété à Versailles, en copropriété avec mon épouse, réfectionnée et étendue. Valeur estimée : 4 milliards
Un immeuble de 4 étages à Paris XVIème. Valeur estimée : 8 milliards
Une propriété à Montpellier
Une propriété à Bordeaux - Une villa sur la Côte d'Azur
Une villa à Orléans
Une maison de maître à Lilles -
Une propriété dans le Michigan
Une propriété à New Orléans
Une propriété dans le Wisconsin
-Un immeuble de 3 étages à New Jersey
22° - Un hôtel de 90 chambres à Casablanca
- Un hôtel 60 chambres à Marrakech
- Un hôtel de 48 chambres à Paris XIVème
- un hôtel 50 chambres en Suisse
>
•ACTIONS
>
23° - Des actions dans les structures suivantes, soit directement ou indirectement :
- AIBD (20 % des actions totales)
- DAPORT Sénégal (30 % des
actions)
- BEN LADEN Sénégal (20 % des actions)
- Dakar Dem Dikk (80 % des actions totales)
- SATTAR ( 30 % des actions)
- OIL Libya (30 % des actions)
- ZAM ZAM (20 % des actions)
- Jafza Sénégal (10 % des actions)
- Veolia Sénégal (10 % des actions)
- GECOM Industries (20 % des actions)
- IRIS Sénégal ( 20 % des actions)
- Expresso Sénégal (15 % des actions)
- DELARUE Sénégal (5 % des actions)
- MEDIATIQUE Afrique (10 % des actions)
- AFRICA SALT (10 % des actions)
- DP World Sénégal (10 % des actions)
- HENAN Chine Sénégal (10 % des actions)
- OFFNOR Shipping Sénégal (20 % des actions)
- SERPM (Société d'Etude et de Réalisations des Phosphates de Matam, 25 % des actions)
- Cabinet CICE (30 % des actions) -
Divers comptes en banque, soit à son nom ou au nom de Abdullah Wad, ou au nom de Aboula Tzipi Wade ou au nom de Abadalaye Fabien Wade :
>
•BANQUES
>
4 comptes bancaires à Dubaï contenant respectivement :
- Commercial Bank Of Dubaï => 32,5 millions de dollars
- CityBank => 26,3 millions de dollars
- Emirate Bank => 16,1 millions de dollars
- Standard Chartered Bank => 10,9 millions de dollars
>
2 comptes bancaires à Chypres : Bank of Cyprus => 22 millions de dollars ;Hellenic Bank => 14 millions de dollars
-4 comptes bancaires en Frances contenant respectivement : - Société Générale => 17,6 millions d'euros
- BNP Paribas => 14,3 millions d'euros - Ex-Credit Lyonnais => 8,2 millions d'euros
- HSBC Paris => 3,2 millions d'euros
-2 comptes bancaires aux USA :
- Bank of America => 6,2 millions de dollars
- HSBC => 2,8 millions de dollars
2 comptes bancaires en Suisse :
- Banque Migros => 43 millions CHF
- Banque Coop => 65,2 millions CHF 25°
- Un parti politique dont il est le seul actionnaire à 100 %.
• Le patrimoine mobilier et immobilier du parti
> est en copropriété avec son fils Karim
Karim Ada : 500 voitures Pickup,
150 voitures 4x4,
35 voitures 8x8,
1 avion 20 places,
1 Péniche,
1 Yacht stationné à Nice,
1 permanence neuve construite sur un terrain de 5000

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter