Wade cogne: "Je ne brûlerai pas le pays mais..."

Réunis hier sous la direction de Me Wade, les amis de Mamadou Diop Decroix ont étalé des positions divergentes dans leur stratégie de lutte.



Wade cogne: "Je ne brûlerai pas le pays mais..."
A soixante-douze heures du verdict du procès de Karim Wade et de ses co-accusés, le Front Patriotique pour la Défense de la République (FPDR) affûte ses armes. Réunis hier, sous la direction de l’ancien Président de la République Abdoulaye Wade, les membre du FPDR, ont déploré la lourde tension politique qui prévaut actuellement au Sénégal. Mais des dissensions ont surgi quant à la posture à adopter. En effet certains alliés ont affiché leurs divergences sur la stratégie de lutte à mettre en branle pour obtenir la libération de Karim Wade et de ses codétenus.


Ainsi après le discours d’introduction du Pape du Sopi, des membres du Front ont regretté la surenchère verbale engagée par certains membres de l’opposition qui se sont fait remarquer par des propos incendiaires contre une éventuelle condamnation du fils de l’ancien  président. Pour ces leaders, de telles déclarations ne sont pas de nature à apaiser le climat politique.  "Durant toutes mes années d’opposition, j’ai toujours dit que je ne marcherai jamais sur des cadavres pour accéder au pouvoir et je reste encore fidèle à cette posture" a déclaré Abdoulaye Wade.


Eet de poursuivre: "J’ai même refusé l’aide de puissances étrangères pour prendre le pouvoir. Je ne brûlerai pas le pays, mais en cas de provocations je ne manquerai pas de réagir", a menacé le Secrétaire général national du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Toujours aussi virulent, l’ancien chef de l’Etat a réaffirmé sa détermination à s’opposer à tout emprisonnement de son fils. « Je n’accepterai jamais une condamnation de Karim Wade », menace-t-il.
 


Vendredi 20 Mars 2015 - 10:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter