Wade en résidence surveillée: les RG alertent le pouvoir et dressent les risques pour Macky Sall

L’exclusivité annoncée par Pressafrik.com soulève un tollé. En effet, la rumeur sur un probable placement de Me Abdoulaye Wade en résidence surveillée ne cesse de gonfler. Obligeant les Renseignements Généraux (RG) à sortir de leur réserve. Ce, pour décortiquer la situation pour dire pourquoi en onze (11) points le régime en place ferait mieux d’éviter pareil scénario. Le RG tout d’abord sur la piste d’un « poisson d’avril », ne manque pas de soupçonner des faucons du palais qui ne sauraient plus comment s’y prendre avec l’ancien président qui menace leur quiétude. Toutefois, le RG de dresser les risques politiques et sociaux d’un tel acte s’il était pris.



Risque1: Mettre Me Wade en résidence surveillée c’est le « victimiser » d’avantage après tout ce qui s’est passé au Maroc.
 
Risque2: Mettre Me Wade en résidence surveillée c’est attirer tous les média du monde sur le Sénégal. Ce qui ferait une mauvaise pub pour le régime en place.
 
Risque3: Les ONG de défense des droits de l’homme vont encore s’opposer à cette décision et cet acte sera mentionné dans leurs rapports annuels
 
Risque4: Wade n’est pas un homme qu’on prive de liberté sans risque. Dans sa résidence, il peut être très nuisible
 
Risque5: Mettre Wade en résidence surveillée c’est noyer les activités du Gouvernement. Car comme son fils Karim le fait, Wade continuera à barrer la UNE des journaux au Sénégal. Ce qui va porter préjudice à la communication du Gouvernement. Comme c’est le cas en ce moment.
 
Risque6: Les populations qui l’ont accueilli vont tenter de le libérer ce qui va occasionner des affrontements avec les forces de l’ordre. L’irréparable peut se produire
 
Risque7: La maison de résidence de Me Wade sera transformée en « Place Tahrir » par les populations qui viendront chaque jour lui apporter leur soutien
 
Risque8: Les gardes du corps de Me Abdoulaye Wade sont assez professionnels et une intervention musclée peut déboucher sur une catastrophe humaine
 
Risque9: Sur le plan international, cet acte entacherait la crédibilité de l’Etat du Sénégal qui mettra en prison illégalement deux anciens chefs d’Etat Hissein HABRE et Me Abdoulaye Wade
 
Risque10: Le Sénégal sera considéré comme champion dans la violation des droits de l’homme.
 
Risque11: En cette veille de campagne électorale, mettre Wade en résidence surveillée c’est offrir encore plus de force à l’opposition.

Avec actunet.sn


Mercredi 30 Avril 2014 - 13:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter