Winnie conteste en justice le testament de Nelson Mandela

La seconde épouse de Nelson Mandela, Winnie Madikizela-Mandela, dont il avait divorcé, a contesté, par voie judiciaire, le testament de l’ex-président sud-africain.



Winnie conteste en justice le testament de Nelson Mandela
Winnie Madikizela-Mandela, la seconde épouse de Nelson Mandela, veut sa part de l’héritage. Cette dernière a engagé, mardi, une procédure en justice pour contester le testament de l’ex-Président sud-africain. Elle réclame la maison de famille de Qunu, léguée à la famille et à la veuve de Mandela, Graça Machel.
Winnie Madikizela-Mandela, âgée de 78 ans, soutient que cette maison a été achetée en 1989 à son nom lorsque le couple était encore marié et Mandela emprisonné. « La propriété de Qunu demeure ma maison, et en conséquence le testament ne peut en disposer (...) », a indiqué Winnie, dans sa requête au tribunal.
Epouse controversée mais figure très populaire de la lutte contre l’apartheid, le nom de Wininie Mandela ne figurait pas parmi la liste des bénéficiaires du testament de l’ancien Président sud-africain. Seule la veuve de ce dernier ainsi que ses enfants et ses petits-enfants, ses proches et anciens collaborateurs, des écoles et l’ANC, son parti politique, ont hérité de ses biens.
Nelson Rolihlahla Mandela, dit Madiba, né le 18 juillet 1918 à Mvezo (province du Cap) est décédé le 5 décembre 2013 à Johannesburg (Gauteng). Il a passé 27 ans dans les geôles du régime raciste avant de devenir le premier Président noir de la nation arc-en-ciel, de 1994 à 1999.

afrik.com

Mercredi 15 Octobre 2014 - 13:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter