Woré Diaw, épouse de Chérif Leyib Aïdara : « Mon mari n’avait pas à faire cela, il va au suicide politique »

Chérif Leyib Aïdara est l’un des démissionnaires de taille de l’Alliance des forces du progrès (Afp) en faveur du Parti démocratique sénégalais (Pds) à Kolda, en présence du président sortant et candidat à sa propre succession, Me Abdoulaye Wade. Mais son épouse, Woré Diaw ne partage pas du tout le fait que son mari ait rejoint le camp du candidat des FAL, dans un entretien accordé au journal « Enquête ».



Woré Diaw, épouse de Chérif Leyib Aïdara : « Mon mari n’avait pas à faire cela, il va au suicide politique »
Woré Diaw, responsable à l’Alliance des forces du progrès (Afp) ne se gêne pas pour critiquer son époux et estime que son mari va au suicide politique aux côtés du Président Wade.

Elle membre du Bureau politique de l’Alliance des forces du progrès (Afp), porte-parole du Mouvement national des femmes du parti. Je milite activement à l’Afp depuis la création du parti.

En ce qui concerne la transhumance de son époux, Woré Diaw reste catégorique. « En tout cas, je ne partage pas son choix. Il ne m’a pas consulté. Il l’a fait de son propre gré. Et il dit qu’il l’a fait en tant que chef religieux. Mon appréciation dans cette affaire est qu’il n’avait pas à faire ça ».

« Il entre dans une embarcation qui va chavirer d’ici quinze jours. Lui, Chérif, ne devait pas participer à un suicide collectif. Ce, d’autant plus que c’est quelqu’un qui chantait tout le temps les louanges de Moustapha Niasse. Il disait que c’était son grand-frère qui a beaucoup fait pour lui. Aujourd’hui, même si on le donnait ciel et terre, il ne devait pas quitter ce parti », souligne Woré Diaw.

« Il a toujours clamé être membre fondateur de l’Afp, il devait rester quoi qu’il advienne. Et je sais que nous ne serons pas loin de la victoire d’ici quelques semaines », promet le porte-parole du Mouvement national des femmes du parti Afp.


Mercredi 14 Mars 2012 - 11:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter