Y'en à marre et le mouvement "Citoyen vigilant" combattent la cimenterie Dangoté

Les mouvements "Y’en a marre" et "Citoyen vigilant" ont tenu une conférence de presse, ce jeudi au siège du premier mouvement nommé, sis aux Parcelles Assainies. Le but de cette rencontre est « d’alerter les autorités et sensibiliser les populations par rapport aux multiples problèmes causés par la société de cimenterie Dangoté ». Selon les initiateurs, cette société ne respecte pas les normes environnementale et sociale et risque de provoquer un problème d’approvisionnement en eau.



Y'en à marre et le mouvement "Citoyen vigilant" combattent la cimenterie Dangoté
« La société Dangoté est l’exemple type d’une entreprise environnementalement et socialement irresponsable  dont l’implantation de la cimenterie s’est faite au prix de violations flagrantes du code de l’environnement, du code minier, du code de l’eau et du code forestier », servent "Y'en a marre" et le mouvement "Citoyen vigilant". Ceci, en réponse à l’association des ruraux agriculteurs de Notto (Aran) qui dans un communiqué, avaient interpellé lesdits mouvements.


C'est ainsi qu'ils décident de porter le combat. En conférence de presse ce matin au siège du mouvement "Y’en a marre", les acteurs ont soutenu que la société Dangoté  dispose de six (6) forages au lieu de quatre (4) pour le refroidissement de ses machines. Elle indique que la société a omis de signaler  les deux (2) forages précédemment autorisés par la DGPRE en 2008. Ils rajoutent que c’est le débit maximal de chacun des forages autorisé qui est de 80 m3/h et non de 80m3/h pour l’ensemble des forages. En outre, "la société Dangoté puise dans la  même nappe souterraine que la SDE pour ses besoins en eau". Une situation qu’ils jugent inacceptable car, "cela porte préjudice à  la population vivant dans cette  zone des Niayes  et risque d’impacter sur l’approvisionnement en eau à Pout et l’agglomération de Dakar".


Une "utilisation de la nappe causant également le déficit et la baisse du niveau de la SDE,  provoquant un risque de salinisation de la nappe maestrichtienne". Selon le coordonnateur de "Y'en a marre": "La société Dangoté n’a pas tenu ses promesses". Fadel Barro estime que  c’est le système de pompage d’eau qui est inacceptable. Selon lui, "l’état doit prendre ses responsabilités". Pour leurs parts, "Y'en a marre", "Citoyen vigilant" et l’association des ruraux agriculteurs de Notto, prônent un investissement sain qui ne compromet pas l’environnement. Une pétition Boulen Nu Yokk Mar » a été lancée par « Citoyen Vigilant » pour inviter les citoyens soucieux de la préservation de l’environnement à se  joindre au combat.
 

Ndèye Coumba FALL

Jeudi 4 Décembre 2014 - 16:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter