Y en a marre " vigie permanente pour la démocratie" selon Macky Sall



Le chef de l'Etat Macky Sall suit sans doute ses détracteurs, ceux du milieu de la musique en particulier. En effet dans l'interview de Jeune Afrique, il est revenu sur la sortie de l'Album du groupe de rap Keur Gui, qui dénonce la gouvernance actuelle, qu'il considère comme une continuité de ce que faisait l'ancien chef d'État Abdoulaye Wade.

Face à cette position radicale des Rappeurs le président de la République n'a montré aucun dédain. Pour lui, Y en marre, dont font partie Kilifeu et Thiat, les deux rappeurs de Kaolack, comme tous les autres, doivent rester une "vigie permanente pour la démocratie".Sur les accusations faites contre lui d'avoir imposé son frère Aliou Sall à Guédiawaye, ainsi que son beau-frère Mansour Faye à la mairie de Saint-Louis,, Macky Sall botte en touche. 

De son avis, il peut comprendre beaucoup de choses, sauf la mauvaise foi. Car, "son frère, Aliou Sall, n'a pas été nommé par décret à une haute fonction. "Il a été plutôt élu à Guédiawaye, où il s'est battu aux côtés de ses camarades de parti, et sans mon soutien d'ailleurs", se défend le chef de l'Etat.

A propos de Marième Faye sall, Macky Sall de souligner : "qu'elle est à mes côtés comme toutes les épouses du monde. "Aujourd'hui, on parle d'elle, demain, ce sera mon fils... Heureusement qu'il est encore petit sinon on m'accuserait de réduire mon mandat pour lui céder la place ! Soyons sérieux, les Sénégalais méritent mieux que ce genre de polémiques".


Lundi 13 Octobre 2014 - 11:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter