Yancoba Seydi du Saes : « L’enseignement supérieur a menti sur les 300 milliards de F CFA

Les enseignants du supérieur ne donnent aucune valeur aux déclarations du ministre Mary Teuw Niane. C'est ce qu'a fait savoir Yankhoba Seydi sur les propos tenus hier par le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, notamment sur les 300 milliards que son ministère aurait débloqué pour la plateforme revendicative.



 Yankhoba Seydi et ses camarades chargent à nouveau Mary Teuw Niane. Selon le Syndicaliste; les pros du ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche sont infondés : « il a menti hier, et ça, si vous voulez la preuve, on va vous le montrer. Est-ce que quelqu’un lui a demandé de parler de ses milliards là. Encore c’est des mensonges. Nous n’avons pas de réponse à donner si ce n’est que les réponses que nous donnons à une conférence de presse. Puis que, nous allons utiliser les mêmes canaux que ceux que  Mary Teuw a utilisés pour exposer ses mensonges et ses délires. On ne sent pas la moindre menace venant du ministre incapable de dire la vérité au peuple, à sa communauté ».
 
Le chargé des revendications du Saes vient aussi enfoncer le clou. Pour Moustapha Sall  Mary Teuw Niane reste le seul et unique problème de l’enseignement supérieur : « Je suis désolé de le dire, mais il n’est pas courageux. Quand vous avez le syndicat en face, la moindre des choses s’il était courageux, il allait nous dire les yeux dans les yeux ce qu’il a dit dans sa conférence de presse. Mais c’est quelqu’un qui ne sait pas débattre, qui est vraiment limité sur ces questions. Il ne peut faire que du monologue. Nous ce qui nous intéresse c’est les quatre points qu’il a posé hier. Ce sont des points sur lesquelles le gouvernement viole des lois. Tant que le gouvernement continue de violer la Loi 81-59 qui régit les universités, notamment sur la  retraite et le droit aux logements, il aura toujours le Saes en face de lui. C’est le ministre qui ne peut pas mettre le pied dans le campus sans être hué. Aussi bien les enseignants que par les étudiants, en ont assez de ce bras de fer », assène M Sall. 


Jeudi 31 Mars 2016 - 14:25




1.Posté par PAPE le 31/03/2016 15:03
J'AI ÉTÉ TRÈS SURPRIS LORSQUE J'AI VU LE MINISTRE TEUW NIANE PARLER DE 300 MILLIARDS. LE MENSONGE EST TELLEMENT ANCRÉ AU NIVEAU DE CE RÉGIME. QU'ILS PEUVENT SE RÉVEILLER UN JOUR ET VOUS DIRE QUE LE SÉNÉGAL A REÇU 20 MILLE MILLIARDS DE DOLLARS. DES GENS QUI SONT CAPABLES DE VOUS DIRE QU'UN AVIS EST SIMILAIRE À UNE DÉCISION SONT DES FIEFFÉS MENTEURS.
IL NE FAUT JAMAIS ACCORDER UNE QIELCONQUE VALEUR AUX DIRES DE MACKY A FORTIORI DE SES FILS MINISTRES À QUI IL A INCULQUÉ LE MENSONGE COMME ÉDUCATION

2.Posté par PAPE le 31/03/2016 17:17

CE RÉGIME A LA PARTICULARITÉ D’UTILISER CERTAINS JOURNALISTES COMME DES DAMES DE COMPAGNIE ET DE JETER COMME DES MALPROPRES LORSQU’ILS NE SERVENT PLUS A RIEN.
ABDOULAYE THIAM DU JOURNAL SUD QUOTIDIEN AFFIRME DANS UN ARTICLE QUE LA MAJORITÉ DE LA PRESSE EST AUX ORDRES DE MACKY.
L’ÉQUIPE DE COM DU PALAIS FAIT DES COMMUNIQUÉS ENTIÈREMENT DESTINÉS À LA PROPAGANDE. LES TITRES SONT RÉDIGÉS PAR LE PALAIS. LE CONTENU EST ÉCRIT PAR LE PALAIS. L’ANALYSE EST FAITE PAR LE PALAIS. IL EST ENSUITE DEMANDÉ AUX MÉDIAS DE PUBLIER TEL QUEL CE QUI EST CENSÉ ÊTRE UNE INFORMATION ET QUI N’EST RIEN D’AUTRE QUE LA PUBLICATION D’UNE DÉSINFORMATION. ON APPREND ÉGALEMENT QUE LA PRESSE DU PALAIS PEUT CASQUER LOURD POUR ACHETER LA NON PUBLICATION D'INFORMATIONS QUI PEUVENT COMPROMETTRE LA SURVIE DU RÉGIME. DES COUPS DE FIL SONT DONNÉS, DES NÉGOCIATIONS SOUTERRAINES ENGAGÉES. LA CENSURE MONNAYEE CONTRE ESPÈCES SONNANTES ET TRÉBUCHANTES. LA MAJEURE PARTIE DE LA PRESSE SÉNÉGALAISE A ABDIQUÉ ET NE JOUE PLUS SON RÔLE DE VEILLE.
IL RESTE DE RARES MÉDIAS A NE PAS SUCCOMBER AUX SIRÈNES DE L’ARGENT.
L’INDÉPENDANCE À UN PRIX. TOUT JOURNALISTE VENDU FERA UN JOUR LES FRAIS D’UN LYNCHAGE PUBLIC DE L’APR. CISSÉ LO N’A PAS HÉSITÉ À TRAITER LES JOURNALISTES DE CORROMPUS, EN TOUS CAS TOUS CEUX A QUI IL A DONNÉ DE L’ARGENT ET DONT IL A SOIGNEUSEMENT NOTE LES NOMS ET PRÉNOMS.
MORALITÉ: LES JOURNALISTES DOIVENT DÉFENDRE LEUR INDÉPENDANCE ET LEUR CRÉDIBILITÉ.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter