Yaya Jammeh ferme la frontière gambienne aux chanteurs Sénégalais

Le dictateur gambien rumine toujours sa colère noire contre son voisin après le coup d’Etat manqué de Banjul, le 30 décembre dernier. Il publie un décret interdisant tout concert de musicien sénégalais.



Il n’est plus question de laisser vibrer les décibels des orchestres sénégalais en territoire gambien. Assane  Ndiaye, Titi et Pape Ndiaye Thiopet qui en font les frais en premier. Ils sont désormais indésirables au pays du dictateur gambien qui en a pris la décision. Pour le faire, Jammeh a fait publier un décret à l’endroit de tous les services publics et parapublics, via le Secrétariat général de la Présidence gambienne, interdisant tout concert de musicien sénégalais en territoire gambien jusqu’à nouvel ordre.
 
Au finish, informe le journal « Enquête », bien qu’il ait souvent chanté les louanges du dictateur gambien, Assane Ndiaye est le premier musicien à faire les frais de l’ire du tyran de Banjul. Se son ses trois concerts organisés par l’Amicale des travailleurs de la Société nationale de l’eau et de l’électricité gambienne (NAWEC) prévus le 20 janvier dernier, les 1er février et 31 août prochains, qui ont tous été annulés sans aucun forme de procès.


Samedi 31 Janvier 2015 - 10:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter