Yaya Jammeh risque d’être délogé par l’ONU

L’article 7 de la Charte des Nations Unies risque de s’abattre sur Yaya Jammeh. C’est l’avis de l’ancien ambassadeur Falilou Kane. Le dirigeant qui accuse la Commission électorale de son pays d’avoir manigancer pour le faire tomber, a rejeté les résultats du scrutin du 1er décembre, après avoir pourtant félicité son tombeur, Adama Barrow.



Yaya Jammeh risque d’être délogé par l’ONU
Yaya Jammeh peut être délogé de la présidence gambienne par les forces onusiennes. En effet, ayant montré des velléités de rester au pouvoir malgré sa défaite,  il risque de subir les foudres des Nations Unies.

«Dans quelques jours, il va peut-être y avoir une résolution demandant l’application du chapitre 7 de la charte. C’est-à-dire l’utilisation de la force pour le faire partir », a déclaré l'ex diplomate qui ajoute que le spectre de Gbagbo plane sur la tête de M. Jammeh.

Et dans ce cas, informe M. Kane, c’est le peuple gambien qui allait en souffrir le plus. Et, fait-il savoir : «aujourd’hui c’est la diplomatie, mais demain un cran peut être mis un cran au-dessus de la barre. C’est ce qui risque malheureusement d’arriver».

Revenant sur l’armement de la Gambie jugé important, M. Kane martèle : «les armes, ne se battent pas seules. Il y a des hommes qui utilisent ces armes. Est-ce que ces hommes vont accepter d’être exterminés par des drones, ou des F5 qu’ils ne verront même pas arriver ? »

Falilou Kane qui accuse Yaya d’être «au bord de la dépression, annonce qu’une mauvaise surprise risque de lui tomber sur la tête s’il ne prend pas garde.

Ousmane Demba Kane

Lundi 12 Décembre 2016 - 07:44




1.Posté par Aliou Mendy le 12/12/2016 14:49
Je regrette de voir nos dirigeants Africains s'accroche au pouvoir c'est lamentable et deplorable

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter