Yayah Jammeh: "J'attaquerai le Sénégal si..."



Le président gambien qui assume son statut de dictateur, a encore dérapé comme à son habitude. Parlant du contentieux avec le Sénégal, il affirme que: «Ce sont les agents sénégalais qui travaillent à la frontière qui ont imposé un système de tarification illégale aux transporteurs gambiens, et je m’en plaints depuis des années. La situation était devenue intenable et comme rien n’a été fait, ni sous Abdoulaye Wade, ni sous Macky Sall. J’ai décidé d’imposer les mêmes taxes aux Sénégal. C’est de là que tout est parti ».
 
Parlant de ses relations avec Macky Sall, Jammeh assène : « Elles sont bien pires du temps d’Abdoulaye Wade. Comme Macky Sall, Wade était animé de mauvaises intentions, mais il était plus discret. Il n’a jamais laissé les dissidents gambiens s’exprimer librement, proférer leurs menaces dans les médias publics sénégalais. Macky Sall, lui, le fait sans vergogne. Son gouvernement protège tous ceux qui complotent contre mon pays, tous ceux qui commettent des délits en Gambie et qui fuient prétendant que leurs droits sont bafoués. Je lui ai fait parvenir un message et j’ai été clair : si ces personnes qu’il protège attaquent la Gambie, alors j’attaquerais le Sénégal. J’y suis prêt ». Amnesty international et l’ONU n’ont pas  aussi échappé aux piques du zinzin de Banjul, rapporte « Libération ». 


Lundi 30 Mai 2016 - 09:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter