Yeya Diallo défend son mentor «Ousmane Tanor Dieng a la légitimité de postuler pour le poste de président du HCCT»

Fidèle à leur mentor, les jeunesses féminines socialistes ont encore apporté leur soutien inconditionnel à leur secrétaire général Ousmane Tanor Dieng. Selon Yéya Diallo Tanor a toute la légitimité pour se postuler à la présidence du Haut Conseil des Collectivités locales. La socialiste en a pour tancer les responsables encagoulés qui veulent semer la zizanie dans les rangs du Ps.



Yeya Diallo défend son mentor «Ousmane Tanor Dieng a la légitimité de postuler pour le poste de président du HCCT»
La présidente du mouvement national des jeunesses féminines socialistes n’y est pas allée de mains mortes pour fustiger le comportement de certains responsables. Yéya Diallo n’a pas du tout était tendre avec certains responsables socialistes qu’ils accusent de vouloir semer la zizanie dans les rangs du Ps. « Le parti doit sévir contre certaines actions menées par des camarades encagoulés au service de tortionnaires qui ne veulent guère assumer leurs responsabilités, cela doit cesser », fulmine Yéya Diallo.

Poursuivant ses diatribes contre ces responsables la présidente des jeunesses féminines socialistes minimise les défections et déclarations de certains responsables socialistes « De toute façon quand l’arbre se débarrasse de ses feuilles mortes, il devient plus beau » dixit-elle.

Yéya Diallo a fait savoir que la Mnjf dont elle la charge restera un parti uni, fort et debout avec des responsables conséquents et qui travaillent pour donner corps aux orientations du parti sous la direction du secrétaire général Ousmane Tanor Dieng, n’den déplaisent aux théoriciens du dimanche ou aux charlatans politiques de mauvaise augure.

En véritables amazones, Yéya Diallo et ses camarades ont décidé de soutenir la candidature de leur secrétaire à la présidence du Haut conseil des collectivités  locales. Tout en œuvrant pour le renforcement de Benno Bokk Yakaar.
   
 

Khadim FALL

Mercredi 10 Août 2016 - 09:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter