Youssou Ndour : «Je dis "massa" au Président Macky Sall et demande… »

Le Président Macky Sall ne pouvait passer outre l’avis du Conseil Constitutionnel. C’est ce que pense le ministre conseiller Youssou Ndour qui se prononçait sur la décision du chef de l’Etat de se conformer aux directives des cinq Sages. Cette posture du chef de l’Etat, à en croire Youssou Ndour, est semblable à celle qu’il avait adoptée en 2012, lorsque sa candidature à la Présidence de la République a été invalidée par la plus haute juridiction du pays.



Youssou Ndour : «Je dis "massa" au Président Macky Sall et demande… »
 «Cette décision du Conseil Constitutionnel nous replonge dans la même situation qu’en 2012 », rappelle-t-il. Et de poursuivre : «Je suis allé comme tous les autre candidats, déposer ma candidature qui a été invalidée. C’était très dur à encaisser, mais j’ai accepté la décision des Cinq Sages».

Et, selon lui, c’est le même cas de figure qui s’est reproduit avec l’avis défavorable du Conseil Constitutionnel qui a débouté le Président Sall sur son vœu de réduire son mandat de 7 à 5 ans. Ce qui lui fait dire que la seule attitude qui vaille à l’égard de Macky Sall, c’est de le conseiller, car, il n’a pas obtenu ce qu’il voulait.

«A l’époque, tous les candidats, le Président Macky Sall en premier, sont venus me réconforter. Ils sont venus me dire «massa » je voulais quelque chose mais je ne l’ai pas eu. J’avais accepté cette décision parce qu’une institution, parmi les institutions fortes de mon pays m’avait dit non. Et en républicain et patriote, j’ai accepté de me plier à sa décision. Qu’est-ce que je vais dire au Président Macky Sall ? Evidemment, ce qu’il m’avait dit à l’époque. Il a voulu quelque chose concernant la Constitution, l’institution chargée de veiller sur la Charte fondamentale en a décidé autrement, je le réconforte. Tout le monde savait que sa volonté était de réduire son mandat. Le Conseil s’y est opposé. C’est ça aussi la démocratie», a-t-il soutenu.
 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 17 Février 2016 - 10:02




1.Posté par abdou hamid le 17/02/2016 10:34 (depuis mobile)
quelle hypocrisie

2.Posté par lebonsens le 17/02/2016 14:17
Jugeons nos politiques par leurs comportements. Nous ne pouvons pas confier la réforme de notre constitution à un Wax-Waxeet qui glorifie la transhumance, qui met le parti et ses proches avant la Patrie. Boycottons ce référendum ou Votons NON.

3.Posté par Leuk le 17/02/2016 21:41
Il y avait une possibilité qu'il n'a même pas voulu examiner.
Et voilà ce qu'il aurait dû ajouté à son discours avoir pris acte de la Décision sage et cohérente du Conseil Constitutionnel :
#Moi, Macky Sall, je compte me libérer de la charge de Président de la République [le moment venu] afin de Respecter mon Engagement de réduire la Durée du Mandat à 5 ans et de me le faire appliquer #

Hélas !
La vérité est que Macky a été trompé par ses différents conseillers sur le sujet. D'ailleurs ils doivent assumer ensemble cette volt-face autant qu'ils sont. C'est leur Wakh-Wakhett Collectif (tous ceux de Benno Ak Macky)

Maintenant, pour ce qui est du Référendum : C'est NON ! et NON! et NON! Jusqu'à ce son contenu fasse l'objet d'une concertation avec les différentes formations politiques et Société Civile. Vouloir y aller au moins de mars prochain c'est ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter