Youssou Ndour/Mansour Sy Djamil : Un duo qui fait pousser des cheveux blancs à Wade

«Quand l’essentiel est en danger, s’opposer est un droit», ont déclaré Youssou Ndour (Fekke Ma Ci Bollé) et Serigne Mansour Sy Djamil (Manifeste citoyen pour la refondation nationale) au sortir de leur rencontre de ce mardi 26 avril. Une déclaration qui sonne comme une mise en garde pour les tenants du pouvoir. Et compte tenu du statut des deux personnalités, Abdoulaye Wade et ses alliés ont du grain à moudre.



Youssou Ndour/Mansour Sy Djamil : Un duo qui fait pousser des cheveux blancs à Wade
Le président du Groupe de presse Futurs Médias, par ailleurs, artiste de renommée internationale en contact direct avec les populations notamment les jeunes grâce à ces chansons. Youssou Ndour bénéficie aussi des entrées au niveau international et dans de hautes sphères de décision. Des armes qu’il peut utiliser en temps voulu pour faire davantage mal au régime en place. La coqueluche de la musique sénégalaise ne se prive plus d’occasions pour s’en prendre implicitement à Abdoulaye Wade et ses acolytes.

Le week-end dernier lors de la soirée des Futurs leaders, le lead vocal du Super étoile, par ailleurs président groupe Futurs Médias avait martelé : «il n’y a qu’au Sénégal qu’on met des gens incompétents à des postes de responsabilités».

Quand à Mansour Sy Djamil, il est un descendant direct (petit-fils) d’El Hadji Maodo Malick Sy, un vénéré soufi de la confrérie Tidiane qui est la plus répandue au Sénégal. En plus de son manteau religieux, il est intellectuel et bénéficie d’un capital de sympathie auprès des jeunes et d’illustres personnalités de ce pays. Serigne Mansour Sy Djamil est, en outre, un financier émérite et un expert international qui a aussi du répondant à l’étranger notamment dans le milieu arabe.

Le fonctionnaire international ne se prive pas, quant à lui, une occasion pour s’attaquer au pouvoir. Après avoir dénoncé à maintes reprises et participé activement aux assises nationales, Serigne Mansour Sy Djamil a mis en place un mouvement citoyen (Manifeste citoyen pour la refondation nationale). Il a, ainsi, formaliser ses prises de position acerbes contre Abdoulaye Wade et son fils et le pouvoir de manière générale.

La jonction du mouvement citoyen (Fekke Ma Ci Bollé et Manifeste citoyen pour la refondation nationale) de ces deux illustres personnalités du Sénégal va assurément donner le tournis au président Abdoulaye Wade qui peut chaque jour essuyer des diatribes. Elle peut aussi faire émarger un vaste mouvement de refus ou de rejet de la politique et des pratiques du régime libéral. Comme également l’artiste et le marabout peuvent aussi faire émerger une conscience citoyenne nocive ou négative pour le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) et ses alliés au pouvoir.


Mercredi 28 Avril 2010 - 17:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter