Youssou Touré : «Oumar Sarr devait se taire et se terrer»

Le Coordonnateur du réseau des enseignants de l’Alliance pour la république porte la réplique à Oumar Sarr. En effet, en visite dans la banlieue pour s’enquérir de la situation des sinistrés, Youssou Touré a répondu à Oumar Sarr qui réclame des audits sur la gestion des inondations. Selon lui, le «libéral» n’a rien à dire.



Youssou Touré : «Oumar Sarr devait se taire et se terrer»
«Oumar Sarr, comme à l’accoutumée, est encore passé à côté de la plaque quand il demande un audit de la gestion de l’argent investi dans les inondations». Ces propos sont de Youssou Touré qui se prononçait, hier, sur la sortie du coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds).
 
Le coordonnateur du Réseau des enseignants de l’Alliance pour la république qui procédait à la visite des sinistrés des inondations en vœu à l’ancien ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat qui avait réclamé des audits sur la gestion faite des inondations.
 
Selon lui, il n’y a pas de place pour la politique quand il s’agit de difficultés vécues par les populations : «Il faut qu’on comprenne que quand les populations sont en difficulté, elles attendent de tous qu’on leur vienne en aide et qu’on soit solidaire d’elles. En cas de difficulté, l’appartenance politique n’est pas importante. Nous sommes tous des Sénégalais, quand il y a un problème, opposition comme pouvoir devraient être solidaires».
 
Toujours remonté contre Mr Sarr, le Secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation peste : «Oumar Sarr devait être le premier à se taire et se terrer quand on parle de gestion des inondations. Oumar Sarr devait faire profil bas. Quand on évoque la question de la gestion  des inondations, il doit se taire car nous connaissons beaucoup de lui».
 
Si le problème des inondations est arrivé à ce stade, Mr Touré est convaincu que l’ancien régime en est pour quelque chose. D’où son appel : «Ils doivent tous être traduits devant les tribunaux pour prévarications».
 

Ousmane Demba Kane

Lundi 14 Septembre 2015 - 10:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter