Youssou Touré : Un cas à part ?

A peine les mots «démission» et «APR» sont-ils sortis de la bouche de Youssou Touré que le branle-bas a été lancé pour faire rentrer «la brebis galeuse » dans les rangs. Youssou Touré, par cette démission, même si elle a été éphémère, pour ne pas dire «trop » éphémère, a eu le mérite de susciter moult questionnements ; par exemple : quel est le poids politique de Youssou Touré ? Ou encore, qu’elle est sa capacité de nuisance ?



Ces questions ne sont pas fortuites. Autrement, qu’est-ce-qui pourrait faire sortir la Première Dame dans cette fraicheur pour se rendre à Pikine ? De l’homme, nous connaissons sa tendance à défendre, toutes griffes dehors, son leader Macky Sall. En effet, Youssou Touré n’hésite pas à monter au créneau, et souvent, avec des mots très durs pour fusiller toute personne ayant osé défier le Président Sall.

Mais, voyant la promptitude avec laquelle la femme du chef de l’Etat, et le chef de la majorité parlementaire ont réagi dès l’annonce du président du réseau des enseignants e l’Alliance pour la république (Apr), on peut se poser la question à savoir : Que peut Youssou Touré contre les ambitions de Macky Sall ?

Ceci est d’autant plus étonnant que le verbe «démissionner», n’est pas souvent employé par les membres de l’Apr. Et jusqu’à présent, la seule personne qui avait osé défier Macky Sall, Moustapha Cissé Lô pour ne pas le nommer, l’a fait à ses risques et périls. Car, il s’était vu destituer de son poste de ministre-conseiller, après qu’il ait osé aller à l’encontre du vœu de Macky Sall de faire de Moustapha Niasse, le président de l’Assemblée nationale.

Mais pour le moment, Youssou Touré s’en tire bien. Mais qui sait ? Peut-être qu’après le 20 mars, le Président Macky Sall va se repencher sur le «cas Youssou Touré».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 2 Mars 2016 - 08:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter