Youssou Touré répond à Amath Dansokho: "N'aggravons rien"



C’est la réponse du berger à la bergère. Le secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation remonte les bretelles au ministre conseiller du Chef de l’Etat qui dit que « notre pays est en danger ». «Nous sommes en démocratie, les gens ont la liberté d’exprimer leurs points de vue par rapport à des questions nationales. Je crois que le ministre d’Etat est un allié du président de la République, certes sur certains moins, il a une obligation de réserve mais il n’a dit que ce qu’il pense; de ce point de vue, il n’y pas à discuter. Maintenant un danger qui plane sur ce pays, je ne le pense pas. Nous sommes quand même un pays sous développé ou en voie de développement.


Nous n’avons pas toujours les moyens de notre politique économique, sociale. Nous ne sommes pas les Etats-Unis, le Japon, l’Arabie saoudite », réplique Youssou Touré. Le Secrétaire d’Etat de scander : «Qu’est-ce ce qu’on veut, transformer ce pays en paradis… ». A ce propos, sert-il sur les ondes de la Rfm : il faut qu’on sache raison gardée car véritablement des discours et des comportements peuvent influer négativement sur le mental des Sénégalais. Donc n’aggravons rien ». Ce, d’autant plus que crache Youssou Touré : «Rien ne se passe dans ce pays, il y a un président légalement et régulièrement élu, il y a un gouvernement qui fait correctement son travail avec un excellent premier ministre qui collabore de façon franche et permanente avec le président de la République. Il n’y a pas de difficultés majeures ». 


Samedi 6 Juin 2015 - 13:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter