Ziguinchor : l’UCS d’Abdoulaye Baldé en eaux troubles, des dissidents décident d'accompagner Macky



C’est la discorde dans les rangs de l’Union Centriste du Sénégal (UCS). Au lendemain de l’élection des 80 membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) remportée à Ziguinchor, le parti d’Abdoulaye Baldé enregistre des départs. Démissionnaires, les élus dissidents qui étaient allés audit scrutin sous la bannière du mouvement pour l’émergence de Ziguinchor, tirent le bilan de leur participation aux joutes de ce dimanche 4 septembre.
 
Georges Massaly et Cie annoncent qu’ils quittent l’UCS pour accompagner toutes les actions du président de la République, Macky Sall. «Nous décidons à partir d’aujourd’hui de quitter définitivement le parti (UCS) pour mettre en place un mouvement qui sera chargé d’accompagner toutes les actions du président Macky Sall. A compter de ce moment, nous ne sommes plus les adhérents de l’UCS. Nous avons quitté ce parti…», souligne le 3ème adjoint au maire de Ziguinchor.

Prédisant le déclin de l’UCS, les démissionnaires soutiennent que «Baldé a eu 149 voix sur 303 suffrages exprimés. En 2014, il a eu 274 conseillers sur 335. Il se retrouve deux (2) ans après à 149 voix ».
 
De ce fait, ils ont «la certitude que l’écrasante majorité des conseillers qui ont voté pour (eux), sont des conseillers UCS ». Et «sous peu, cela se concrétisera. L’UCS est en perte de vitesse. A Bignona, (le parti) n’existe plus. Au niveau d’Oussouye, UCS a perdu, Baldé a été complètement bousculé. Si on voit la trajectoire de 2014 à maintenant, on voit que l’UCS est en déclin. Vous verrez qu’Abdoulaye Baldé ne peut plus gagner des élections à Ziguinchor», indique Georges Massaly sur la Rfm. 


Mardi 6 Septembre 2016 - 12:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter