Ziguinchor: une pirogue de 21 pêcheurs guinéens, libériens et sénégalais interceptée, ils sont mis en observation à Elinkine

La lutte fait rage pour barrer la route à l’Ebola dans le sud du pays. Une pirogue a été interceptée par les autorités d’Elinkine, sise dans l’embouchure du fleuve Casamance à 35 kilomètres du département d’Oussouye dans la région de Ziguinchor. A son bord, 21 pêcheurs guinéens, sénégalais, bissau-guinéens, ghanéens et libériens. Ils sont mis en observation pour 21 jours qui correspondent à la période d’incubation du dangereux virus.



Selon les explications du Commandant Maodo Malick Diop de la région médicale de Ziguinchor, la pirogue ayant à son bord ces différentes nationalités a débarqué à Elinkine. C’est ainsi qu’il s’est déplacé sur les lieux pour entamer les interrogatoires. A l’issue desquels, ils se sont rendus compte que la plupart des pêcheurs qui étaient en activités économiques à suivre la vente de leurs produits «  ne venaient pas des zones touchées ». Mais n’empêche, « nous avons mis un dispositif par rapport à l’octroi des équipements individuels…nous avons commencés à les recenser… ».


C’est alors que « nous avons instruit à l’infirmier chef de poste de la base navale d’Elinkine et même du poste de santé  de la localité de faire le suivi rapproché par la prise de la température au moins pendant les 21 jours pour essayer de voir s’il n’y a pas d’augmentation de température pouvant faire dire que ces gens là sont des cas suspects », dit le commandant.
Affaire à suivre. 


Jeudi 3 Avril 2014 - 15:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter