Zimbabwe: Mugabe profite de sa fête pour faire des annonces politiques

Au Zimbabwe, le président Robert Mugabe célébrait, samedi 28 février, son 91e anniversaire lors d'une fastueuse cérémonie. La traditionnelle fête d'anniversaire a réuni des milliers de supporters de la Zanu-PF, qui ont accueilli Robert Mugabe en dansant et en chantant. Les festivités qui ont coûté près d’un million de dollars se déroulaient dans un hôtel de luxe proche des Victoria Falls. Mais au-delà du faste, l'événement a aussi donné lieu à des annonces plus politiques.



Robert Mugabe a fait plusieurs annoncent politiques lors de son discours donné à l'occasion de sa fête d'anniversaire, le 28 février. REUTERS/Philimon Bulawayo
Robert Mugabe a fait plusieurs annoncent politiques lors de son discours donné à l'occasion de sa fête d'anniversaire, le 28 février. REUTERS/Philimon Bulawayo

Lors de son grand discours, Robert Mugabe a notamment menacé d'expulser les blancs propriétaires de réserves animalières au Zimbabwe. Le président a dénoncé ces safaris dont « très peu sont africains ». « Nous n'avons pas besoin d'un blanc pour nous guider ! » s'est-il emporté, en lançant aussi « nous allons maintenant envahir ces forêts. » Il a surtout attaqué les Etats-Unis, qui permettent à leurs ressortissants de venir chasser au Zimbabwe, tout en maintenant des sanctions contre le pays.

Ces derniers jours Robert Mugabe  n'a pas hésité à évoquer d'autres sujets sensibles dans les médias. Le président zimbabwéen a reconnu pour la première fois des erreurs dans sa réforme agraire des années 2000. Il a admis avoir redistribué des fermes trop grandes à des fermiers noirs mal formés et mal équipés.

Robert Mugabe a également évoqué la délicate question de sa succession. Selon lui, les vice-présidents ne sont pas forcément des successeurs naturels. Ces déclarations nourrissent les spéculations sur les ambitions politiques de la première dame Grace Mugabe. Mais le président a fait savoir que sa femme ne dirigeait pas le pays dans son dos, et qu'il était bien le seul à tenir les rênes du pouvoir.


Rfi.fr

Dimanche 1 Mars 2015 - 10:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter