Zimbabwe: inquiétudes sur le caractère équitable et la transparence des prochaines élections

A trois semaines des élections générales prévues le 31 juillet, la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) s'inquiète pour le caractère équitable et la transparence de ce scrutin. Les élections de 2008 avaient été caractérisées par une vague de violences. Depuis, les deux partis rivaux, ZanuPF et MDC, se partagent le pouvoir. Des réformes devaient être engagées notamment dans la justice et les droits de l'homme mais celles ci ne sont pas allées à leur terme. La FIDH déplore que certains acteurs indépendants de la société civile ne puissent pas surveiller le scrutin. C'est d'ailleurs le cas du Centre Carter qui n'est pas autorisé à observer le scrutin du 31 juillet.



Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, et son Premier ministre, Morgan Tsvangirai, le 22 mai 2013 à Harare. REUTERS/Philimon Bulawayo
Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, et son Premier ministre, Morgan Tsvangirai, le 22 mai 2013 à Harare. REUTERS/Philimon Bulawayo
John Stremlau
Vice-président du Centre Carter
Cela nous dit que la commission électorale n’est pas à l'aise de recevoir un groupe d'observateurs internationaux et impartiaux...
Plus


Source : Rfi.fr

Dépéche

Jeudi 11 Juillet 2013 - 10:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter