Zone franc: le niveau élevé des taux d’intérêts et le coût global du crédit freinent les ministres des finances

Réfléchissant sur l’avenir économique de la zone franc depuis hier mardi au Sénégal, les ministres des finances ne sont pas parvenus à régler le niveau élevé des taux d’intérêts et au coût global du crédit dans un contexte de non rareté de ressources internes et le financement bancaires insuffisant de l’économie. Une préoccupation du président Macky Sall sur laquelle le premier ministre, Abdoul Mbaye qui présidait l’ouverture de la réunion ce matin, les avait conviés à se pencher, ce matin au King Fahd Palace.



Zone franc: le niveau élevé des taux d’intérêts et le coût global du crédit freinent les ministres des finances

 

A cette requête d’Abdoul Mbaye, le gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Mayité Koné avoue son impuissance. «C’est un problème récurrent qui fait l’objet de réflexions depuis un certains temps, c’est le problème de la transmission des déclinaisons de politiques monétaires dans le tissu économique et particulièrement au niveau du système bancaire», livre-t-il avant de souligner les freins et les difficultés auxquels ils sont confrontés.

«C’est un problème complexe et la simultanéité qui est recherchée n’est pas toujours constatée parce qu’entre les ressources que la banque centrale met à la disposition des banques et qui est du fait d’une baisse du taux qui est sensée être moins chère n’est pas systématiquement répercutée au niveau du système bancaire parce qu’il y a d’autres mécanismes qui entrent en ligne de compte», explique M. Koné.

Pour le gouverneur, il est donc indispensable de «sensibiliser le système bancaire et trouver tous les mécanismes, en tout cas, tous les freins qui font que le système bancaire ne peut pas systématiquement répercuter la baisse des taux".

Tout en précisant que «la réflexion continue au niveau de la zone franc», le gouverneur de la BCEAO ne manque pas de prévenir que «c’est un long chantier, un grand programme qu’on doit continuer à dérouler».




Lundi 8 Avril 2013 - 21:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter