"ça a été dit, c'est fait": outré par la déclaration d'Aminata Touré, "Tout va mal" annonce 50.000 signatures pour dire "plus jamais"



Le mouvement TOUT VA MAL par la voix de son coordonnateur national Blaise Pascal Cissé se dit outré par la déclaration du premier ministre Aminata Touré traduisant comme quoi "ça a été dit, c'est fait ». « Nous considérons que sa déclaration ne saurait traduire autre chose qu'un manque de considération envers le peuple sénégalais et sa jeunesse et pire venant de celle qui en effet avait en charge l'accélération de la cadence dans la prise en charge des préoccupations des sénégalais qui voilà deux ans font face à une situation indescriptible et totalement floue, parsemée de tâtonnements et d'errements qui font qu'aujourd'hui nul ne peut dire exactement où va ce pouvoir et ou est ce qu'ils comptent nous mener », ragent ces derniers qui poursuivent.
 
 
« Aujourd'hui que pouvons nous retenir de ce régime deux ans après si ce n'est une gestion "gabégique" avec notre président qui préfère entretenir une clientèle politique avec des centaines de millions de nos pauvres francs aux USA,notre première dame citée dans une affaire de gaspillage pour l'achat d'un sac à hauteur de millions. Un népotisme qui étale ses tentacules avec un frère qui semble s'asseoir sur une mine d'or, son griot qui juste après son accession au pouvoir a et de manière très subite les moyens de se payer le luxe d'une villa à presque un milliards de nos pauvres francs, un vice-président de l'Assemblée national qui nargue les « gorgorlous » et déshonore notre précieux F CFA en jetant des liasses de billet par terre (sobriété oblige!). Pis, les fonds politiques qui passent de 8 à 10 milliards, l'opacité qui entoure la gestion des milliards et des milliards de l'Assemblée nationale sans contrôle ni traçabilité. C'est du chut..ou tu te casse! tout ça en ces temps de crise totale où ça crie de partout " TOUT VA MAL" les médecins, étudiants, travailleurs, le monde rural tout le monde crie son ras le bol ».

 
Avant d’enfoncer le clou, « on nous parle de CMU (Couverture Maladie Universelle (CMU) pour les enfants alors que les femmes devant les mettre au monde à l'intérieur du pays sont embarquées sur des charrettes ! on nous parle de CMU alors que les guérisseurs ( médecins, infirmiers etc..) eux-mêmes ne parviennent à percevoir leurs salaires pour nourrir et soigner leurs propres enfants, on nous parle de sobriété alors que d'une promesse de 25 ministres on est passé aujourd'hui à un nombre tellement pléthorique qu'il est difficile de dire combien sont exactement les membres du gouvernement ». 
 
 
Et asséner, « cette déclaration de madame le premier ministre sous-entend et cache mal en vérité un aveu d'impuissance et un échec avant l'heure, le P.S.E (Plan Sénégal Emergent) présente des lacunes et des incohérences dans ses orientations et le Président de la République doit comprendre que l'émergence du Sénégal prend élan à partir du respect de ses engagements et promesses électorales ». Pour Blaise Pascal Cissé et Cie, « aujourd'hui ce gouvernement est incapable de pointer du doigt un seul de leurs engagements qu'ils ont su matérialisé…Du coup, le mouvement "TOUT VA MAL " reste « plus que déterminer et exige de notre président Macky Sall le respect de ses engagements traduisant la création des 500.000 emplois et c'est dans ce sens d'ailleurs que nous comptons bientôt présenter officiellement 50.000 nouveaux signatures de la pétition "PLUS JAMAIS " ».  


Jeudi 27 Mars 2014 - 16:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter