"je ne suis pas un voyou", Souleymane Diawara

Souleymane Diawara , placé sous contrôle judiciaire, l’ancien footballeurs de l’OM revient sur sa détention.



L’international sénégalais, Souleyemane Diawara sort du silence. Plus d’un mois après sa sortie de la prison des Baumettes, ou il a été enfermé début avril par crainte de risque de représailles après une affaire d’escroquerie, le défenseur de l’OM  dit qu’il se porte bien « ça va très bien, je reprends du poil de la bête, comme on le dit ».  

Souleymane Diawara revient sur cette journée où son frère Adama et quatre hommes se sont rendus au domicile à Reillanne (Alpes-de-Haute-Provence) d'un ancien militaire qui avait vendu au footballeur une Porsche Cayenne. Ils étaient venus lui réclamer le remboursement d'une somme de 49 800 euros - versée en liquide en 2013 - car la voiture était en fait un véhicule volé. "Il n'y a pas eu d'agression comme j'ai cru l'entendre ici ou là. Sa voiture a été prise en gage, il n'y a rien eu du tout, et puis, je le connais, il me connaît. J'ai même entendu dire qu'il voulait retirer sa plainte. C'est une histoire bidon. La prochaine fois, j'irai chez le concessionnaire", a-t-il clarifié. 
 
À 36 ans, le Sénégalais souhaiterait rejouer, "en Ligue 1 de préférence" et assure qu'il "peut revenir encore plus fort". Depuis sa libération, il s'entretient avec un préparateur physique au Havre.
Il reste néanmoins visé par une enquête pour extorsion et l'instruction se poursuit, nous livre "l'equipe.fr". 
 


Jeudi 6 Août 2015 - 12:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter