« l’absence de calendrier électoral pour un pays de tradition démocratique comme le notre est inadmissible » selon Idrissa Seck

Le président du parti Rewmi Idrissa Seck n’apprécie guère l’absence de calendrier électoral pour un pays de tradition démocratique comme le Sénégal Le leader de Rewmi, a fait cette déclaration lors d’une tournée de proximité rendue aux militants de la banlieue de Dakar. Idrissa Seck en a profité pour répondre à ses détracteurs qui le soupçonnent d’être à la tête d’une fortune insoupçonnée.



« l’absence de calendrier électoral pour un pays de tradition démocratique  comme le notre est inadmissible » selon Idrissa Seck
 
« Pour une démocratie comme le Sénégal où on vote depuis des siècles, il est inadmissible dans l’état actuel des choses, qu’on ne connaisse pas encore les dates du calendrier électoral. Alors je voudrais faire une recommandation simple mais solennelle au président de la République Macky Sall. Je voudrais lui dire que quel que soit ce que les gens ont voulu lui dire, son unique intérêt est de respecter sa parole et d’organiser l’élection présidentielle conformément à son engagement en 2017 ».

Il répondait à la sortie du président qui demande à l’opposition de se taire, Idrissa Seck de rétorquer « Ok, on se tait et on l’écoute. On verra ce qu’il est capable de faire! ».

Le président du Conseil département de Thiès en a profité pour répondre à ses détracteurs qui lui demandent d’éclaircir les 74 milliards dont on parle entre lui et son ancien mentor Abdoulaye Wade. Selon l’ancien premier ministre « tout cela est un tissu de mensonges ourdis pour ternir son image, alors que la justice l’a blanchi », a déclaré I. Seck sur les ondes de la radio Sud Fm.
.

Khadim FALL

Dimanche 17 Janvier 2016 - 14:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter