la pression sur Manchester City

Dauphin à six points du leader Chelsea, Manchester City se retrouve avec une pression que le champion en titre n'a pas toujours bien géré cette saison, à l'abord de la 31e journée de Premier League.



Dauphin à six points du leader Chelsea, Manchester City se retrouve avec une pression que le champion en titre n'a pas toujours bien géré cette saison, à l'abord de la 31e journée de Premier League.
. Tout le monde jouera avant City
Derniers à entrer en piste pour cette 31e journée, les "Citizens" auront peut-être rétrogradé lundi au coup d'envoi de leur match à Crystal Palace (11e). Les Mancuniens devront être forts mentalement devant leur télé ce week-end en regardant les matches de leurs concurrents.
La trêve, atteinte sur une large victoire contre West Bromwich après quatre défaites en cinq matches, a toutefois fait du bien. Bony a ouvert son compteur juste avant et Agüero a repris des couleurs avec l'Argentine. Buteur contre l'Equateur mais muet depuis quatre matches en championnat, l'Argentin, avec ses 17 réalisations, n'est qu'à deux longueurs des meilleurs artificiers de l'élite.
Attention car les "Eagles", qui ont concédé seulement trois défaites en dix matches depuis l'arrivée d'Alan Pardew à la tête de l'équipe, ne sont plus qu'à une encablure du maintien.
. United et Chelsea, c'est reparti? 
Victimes d'un petit coup de mou avant de se reprendre contre Hull (3-2) et frapper fort à Liverpool (2-1), Chelsea et MU se sont-ils définitivement remis sur les rails avant de recevoir Stoke (10e) et Aston Villa (16e)?
Il faut l'espérer car le leader et le 4e, malgré une position confortable, doivent, outre leur duel dans deux journées, encore affronter chacun deux autres membres de l'actuel Top 5.
Hormis la possible absence de Costa, les "Blues" n'ont pas de souci. A la lutte avec Kane pour le titre de meilleur buteur, l'Espagnol aux 19 réalisations s'est en effet blessé aux adducteurs juste avant la mini-trêve. S'il le faut, Rémy a montré qu'on pouvait compter sur lui.
Mais même s'ils n'ont perdu qu'une fois depuis le 1er janvier, les Londoniens n'ont aussi gagné que six rencontres, ce qui les a empêché de construire une série malgré un avantage d'un match en retard dans leur manche.
Les "Red Devils" ont eux gagné sept des neuf matches qui ont suivi la défaite contre Southampton.
Même si Falcao s'est remis en selle en marquant trois fois avec la Colombie, sa chance semble passée à Old Trafford, malgré la longue blessure de Van Persie. Mata a lui marqué des points, mais les doutes se situent au niveau de la défense, où Evans est suspendu tandis que Shaw et Smalling sont incertains.
. Aucun joker pour Arsenal et Liverpool 
Ni Arsenal, coincé à la 3e place entre City et United, ni Liverpool, 5e à cinq points de la dernière place qualificative en C1, n'ont les moyens de traîner en route lors du choc qui les oppose.
Avec six victoires consécutives en championnat et 21 en 26 rencontres depuis fin novembre, la forme et l'effectif actuel des "Gunners" semblent toutefois nettement plus impressionnants que ceux des "Reds".
Après leur claque en Anfield contre Manchester United (2-1), qui a mis fin à leur invincibilité en 2015, les joueurs de Brendan Rodgers doivent impérativement réagir, sous peine de couler. Mais ce sera sans Gerrard et Skrtel, suspendus, ni probablement sans Sturridge, blessé, tandis que Sterling et Lallana, touchés avec l'Angleterre, seront au mieux affaiblis.
En face, Arsène Wenger sera encore privé d'Arteta, Wilshere, Debuchy ou Oxlade-Chamberlain, mais s'il le faut il pourrait tenter d'aligner Welbeck, également revenu blessé de la sélection. Surtout, il peut compter sur un Giroud en très grande forme. Après avoir frappé neuf fois en neuf matches, le Français compte 17 buts cette saison, dont 13 en Premier League.

Ibrahima Guindo

Vendredi 3 Avril 2015 - 15:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter