sage-femme : profession en quête de formation, 15,5 milliards de dollars productivité en l’air



Avec cette profession médicale, maman et bébé sont sous bonne garde. Les sages-femmes ont été reconnues comme étant crucial dans la réduction des décès et incapacités maternels et néonatals dans le monde.
Près de 290 000 femmes et plus de 3 millions d'enfants dans le monde meurent chaque année en raison de complications évitables liées à la grossesse et à l'accouchement.

La plupart de ces décès seraient évités s'il y avait suffisamment de sages-femmes qualifiées et assez outillées. Environ 15,5 milliards de dollars productivité potentielle est perdue chaque année lorsque des mères et des nouveau-nés meurent.
 Le 5 mai est la Journée internationale consacré aux sages-femmes. Le thème général, «Le monde a besoin de sages-femmes aujourd'hui plus que jamais », fera le tour d’horizon des problèmes de cette profession. Le sous thème « Les sages-femmes changent le monde, une famille à la fois », va donner toute l’important qui s’attache à ce métier.

Ainsi, les sages-femmes adéquatement formés et outillées ne sont pas seulement cruciales pour atteindre les OMD 4 et 5 (réduire la mortalité infantile et améliorer la santé maternelle); elles contribuent aussi à la santé et au bien-être de leurs nations.

 Selon directeur exécutif de l'UNFPA, le Dr Babatunde Osotimehin, et le président de la Confédération internationale des sages-femmes, Frances Day- Stirk, « Au niveau mondial, durant les deux dernières décennies, la mortalité maternelle a diminué de près de moitié. Pendant la même période, l'assistance d'accoucheuses qualifiées a augmenté de 15 %, et deux accouchements sur trois dans le monde entier sont désormais assistés par un professionnel de la santé qualifié. Alors qu'à peine plus de 600 jours nous séparent de la date fixée pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), des efforts concertés sont nécessaires pour pratiquer à plus grande échelle des interventions rentables visant à former des sages-femmes et à doter d'autres professionnels de leurs savoir-faire. Ces investissements sont essentiels afin d'accélérer les efforts faits pour améliorer la santé maternelle et atteindre l'OMD 5, l'un des objectifs qui sont le plus éloignés de l'être ».


Vendredi 2 Mai 2014 - 17:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter