​ Bénin: Rosine Soglo dénonce l'exclusion de son fils de la RB

Rosine Soglo, la fondatrice de la Renaissance du Bénin (RB), l'un des plus vieux partis du pays, est montée au créneau lundi 29 mai lors d'une conférence de presse au siège de sa formation à Cotonou. Agée de 83 ans, la doyenne des députés a répondu aux dissidents qui ont exclu son fils, Lehady Soglo, de la présidence de la RB. Ces derniers lui reprochent notamment de ne pas avoir organisé le congrès prévu depuis 2015.


« Lehady Vinagnon Mitoun Soglo continue d'être le président de la RB », a déclaré Rosine Soglo, lors d'une conférence de presse à Cotonou, au Bénin, ce lundi 29 mai.
 
En prenant soin d'égrener tous les prénoms de son fils, la fondatrice du parti Renaissance du Bénin, entourée de militants, a clairement donné sa position.
 
Fidèle à son franc-parler, Roseline Soglo a appelé les dissidents à prendre leurs responsabilités. Elle a aussi dénoncé une manipulation, comme l'ont déjà fait son fils et son mari, l'ancien chef de l'Etat, Nicéphore Soglo.
 
Chasser le propriétaire de sa maison
 
« Cette décision de chasser le propriétaire de sa maison, c’est la première fois que je vois cela de ma vie, a déclaré celle qui est par ailleurs la doyenne des députés. Et on lui dit que cette maison ne lui appartient même plus. Ils ne sont plus d’accord avec le président. Mais ils s’en vont, ils n’ont qu’à créer leur propre parti. »
 
« Moi, Rosine Vieira Soglo, je leur donne ma bénédiction, a-t-elle poursuivi. Et que le parti qu’ils vont créer soit un grand parti. Mais ce n’est pas eux qui nous chasseront de la RB. Ils n’en ont pas le pouvoir, ils n’en ont même pas la force. Ils ont beau avoir des milliards derrière eux, ils n’arriveront pas à nous manger. »
 
Rosine Soglo a déclaré que la décision de la majorité serait respectée lorsqu'un congrès serait organisé.