Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​ Le Directeur des Mines milite pour l'abandon de la TVA sur l'or au niveau local



Le Directeur des mines et de la géologie a souligné que ce secteur se porte bien. Mais la seule difficulté qui existe, est l’application de la TVA. Ousmane Cissé l'a souligné, ce vendredi lors de la 11e assemblée de l’Organisation des Services Géologiques Africains tenu à Dakar. M. Cissé a également suggéré que l’Etat puisse suspendre ou exonérer de la TVA, les ventes locales en or.
 
« Je considère que le secteur se porte bien. De plus en plus, nous avons des opérations minières qui sont exécutées à succès... Vous pouvez constater avec nous qu’au début nous avions eu cette mine d’or qui est la mine de Sabodola. Au début de l’Année 2018, la société Todorogo qui a détenu les thèmes de recherche de Mago a procédé à sa première production d’or. Et nous attendons l’arrivée de trois mines d’or dans le secteur », annonce t-il.
 
Selon lui, « le président de la République, au moment de la renégociation de la convention minière de Sabodola, en 2013, avait signé ce qu’on appelle un accord de principe. Et Sabodola s’est engagée comme toutes les autres sociétés qui exploitent de l’or, à mettre en place un mécanisme d’approvisionnement en or. Des réunions ont été tenues... Sabodola et les autres sociétés se sont engagées à livrer ».
 
Pour M. Cissé, « les difficultés qui existent, c’est l’application de la TVA ». Car pour lui, les budgets considèrent à juste titre que si on applique la TVA au prix de l’or, le prix serait compétitif par rapport aux conditions actuelles d’achat sur le marché international.
 
Toutefois, dit-il, « on suggérait que l’Etat puisse suspendre ou exonérer de la TVA, les ventes locales en or. Cela relève du ministère de l'Economie et des Finances. Et Mme le ministre des mines et de la Géologie a saisi son collègue pour étudier ce dossier et voir dans quelle condition on pourrait alléger cette charge et permettre aux bijoutiers de s’approvisionner en or ».
 
Poursuivant ses propos, le Dg des mines précise : « Il n’y a aucune difficulté du point de vu de la source, seulement un problème de fiscalité qui est posé », a-t-il conclu. 


Vendredi 9 Novembre 2018 - 11:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter