PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​«Le débat sur le taux de participation, est ridicule », (APR)



«Le 20 mars 2016, le peuple sénégalais a répondu à l’appel du Président de la République, dans le cadre du référendum portant sur la révision de la Constitution. A l’issue de cette importante consultation, qui s’est déroulée  dans le calme et la sérénité», le Secrétariat Exécutif National (SEN) de l’Alliance Pour la République (APR) adresse «ses sincères remerciements et félicitations au peuple sénégalais, qui a encore fait preuve de maturité et d’un patriotisme élevé à cette occasion». Le SEN associe à «ses félicitations l’administration et tous les acteurs du processus, qui ont su organiser parfaitement ce scrutin au Sénégal et à l’étranger, dans des délais très courts».
 
«Au regard des résultats provisoires qui donnent une large victoire du Oui, près de 63 % des suffrages valablement exprimés, consacrant ainsi la validation, par le peuple souverain, du projet de révision de la Constitution proposé par le Chef de l’Etat», l’APR constate que «ce référendum a largement répondu aux attentes des sénégalais».
 
Pour le SEN, dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, «le débat sur le taux de participation, est ridicule malgré ses faux airs de science et d’expertise avérée, ne présente pas d’intérêt particulier et ne lui semble pas pertinent. Il constitue, eu égard à la taille du fichier électoral en question et au nombre élevé (1 500 000) d’électeurs inscrits qui ne votent jamais, l’exemple type du faux débat, auquel veulent s’accrocher tous ceux qui n’ont pas encore compris que le peuple souverain a fait le choix de l’intérêt collectif et de la consolidation démocratique».
 
«Manifestement, en répondant favorablement et sans équivoque à l’appel du Président de la République, les Sénégalaises et les Sénégalais ont montré qu’ils ont bien compris le sens et les enjeux de cette révision constitutionnelle dont la finalité est l’amélioration du fonctionnement des institutions, la consolidation de la démocratie, l’approfondissement de l’Etat de droit et la modernisation de la gouvernance publique».
 
Sous ce rapport, le SEN condamne «l’attitude pernicieuse et rétrograde du courant du NON, désavoué par le peuple, qui dans sa grande majorité, avait bien flairé la campagne d’intoxication, de désinformation et de manipulation autour du projet de révision de la Constitution.  Ne démordant pas, certains d’entre eux  adoptent aujourd’hui, après la décision du peuple, seul souverain, la posture du mauvais perdant, adepte des contrevérités et des arguments fallacieux, tirés par les cheveux».
 
«En vérité, Il importe, pour tout démocrate et républicain de considérer que le peuple a tranché de façon nette et incontestable. La victoire du OUI est celle du Sénégal tout entier, qui devra rester uni et solidaire, pour relever, dans un élan collectif, les défis de l’émergence et de la croissance inclusive». Pour le SEN, «c’est la seule chose qui vaut et rien d’autre, encore moins les gesticulations ou jérémiades, de «pouvoiristes» ambitieux en mal de patience»…


Jeudi 24 Mars 2016 - 09:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter