PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​20 000 euros collectés pour la famille d'une "victime de Kabila"

En République démocratique du Congo, plusieurs milliers d'euros ont été récoltés en quatre jours.



C'est le résultat d'une collecte de fonds lancée par la diaspora congolaise.
 
Ces donateurs veulent venir en aide à la famille de Rossy Mukendi, un manifestant anti Kabila abattu à Kinshasa, le 25 février dernier.
 
Une initiative inédite qui a eu plus de 20000 euros en quatre jours.
Les fonds proviennent d'environs 900 donateurs.
 
Pour la plupart, ils sont originaires de la République démocratique du Congo.
 
L'objectif est d'offrir des funérailles dignes à Rossy Mukendi.
Il y a deux semaines, ce jeune homme de 35 ans, a été abattu à Kinshasa, lors d'une manifestation contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila.
 

​20 000 euros collectés pour la famille d'une "victime de Kabila"
C'est une initiative inédite tant par l'importance des fonds levés, que par la méthode utilisée : l'argent a été collecté via des plateformes de levée de fonds sur Internet.<br />
&nbsp;<br />
A l'origine de ce projet, Tania Lingosa, une congolaise vivant à Bruxelles.<br />
&nbsp;<br />
Elle considère que Rossy Mukendi, activiste, enseignant à l'université, et père de deux enfants, est mort en martyr de la lutte contre la dictature en République démocratique du Congo.<br />
Désormais, les initiateurs de cette collecte, envisagent de se constituer en association.<br />
&nbsp;<br />
Ils voudraient créer un fonds permanent pour aider les victimes de la répression qui s'abat sur les manifestants anti Kabila.<br />
&nbsp;<br />
Rossy Mukendi avait été abattu dans l'enclos d'une église de Kinshasa, sous les caméras de smartphones de plusieurs témoins présents sur le lieu du drame.<br />
&nbsp;<br />
La police assure qu'il avait été atteint d'une balle en plastique.<br />
Une version contestée par la famille qui est convaincue que le jeune homme avait été touché par des balles réelles.<br />
&nbsp;<br />
Une autopsie a été réalisée sur le corps de la victime la semaine passée.<br />
&nbsp;<br />
Les résultats ont été transmis à la justice.<br />
&nbsp;<br />
Dès le lendemain de cette bavure, le policier soupçonné d'avoir tiré sur ce manifestant, a été arrêté.<br />
&nbsp;<br />
Il attend toujours son procès.

bbc.com

Lundi 5 Mars 2018 - 18:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter