​60 ans de prison pour un combattant de Boko Haram



​60 ans de prison pour un combattant de Boko Haram
Un combattant de Boko Haram a été condamné à 60 ans de prison pour avoir participé à une tentative d'attentat à la bombe.
 
La justice nigériane reproche à Abba Umar d'avoir pris part à une tentative d'assassinat à la bombe et à d'autres opérations menées par le groupe djihadiste.
 
L'accusé a été entendu dans le cadre d'une centaine de procès contre des suspects de Boko Haram détenus dans un tribunal civil, dans le nord du Nigeria.
 
Abba Umar avait 18 ans lors de son arrestation, au cours de laquelle il conduisait un bus rempli d'explosifs, vers le mur d'un lycée, dans l'Etat de Gombe, en 2014.
 
Bien qu'il ne fût qu'adolescent à l'époque des faits, l'accusé affirme qu'il agissait comme un commandant de Boko Haram.
 
Abba Umar a reconnu avoir mené plusieurs attaques. Il a toutefois plaidé non coupable des accusations portées contre lui.
 
Selon un communiqué de presse du ministère nigérian de la Justice, il avait une attitude de défiance et ne montrait aucun remord, estimant en outre qu'il pensait aller "droit au paradis" pour ses actes.
 
Le tribunal a également condamné un autre homme à 20 ans de prison. Il lui est reproché d'avoir participé à cinq attaques au moins.
 
Depuis le début de la semaine, plus de 50 personnes ont été jugées et condamnées à des peines de prison pour leur participation aux violences menées par Boko Haram. La première série de procès a commencé à huis clos en octobre dernier.
 
Mais après le tollé suscité par les organisations de défense des droits de l'homme, le gouvernement a accepté de tenir ces séances en public.
 
Au cours de ces procès, 127 personnes avaient été condamnées. Les poursuites ont été abandonnées pour plus de 400 autres accusés, faute de preuves.

bbc.com

Mercredi 14 Février 2018 - 15:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter