PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​Accusations du ministre des mines contre Abdoul Mbaye : des sources enfoncent l’ancien PM



​Accusations du ministre des mines contre Abdoul Mbaye : des sources enfoncent l’ancien PM
Si une affaire fait bien la une des journaux, c’est bien l’affaire en or d’Abdoul Mbaye. Accusé par le ministre des Mines, Aly Ngouille Ndiaye,  d’être actionnaire dans une société minière à hauteur de 6%, l’ancien Premier ministre, de répondre, «il ne dit pas toute la vérité ». Mais des sources de nos confrères de Libération confirment les révélations du ministre.

C’est par décret n°2007-1327 du 2 novembre 2007 que Sored Mines Sa a obtenu une concession minière pour or et substances connexes sur le périmètre de Niamia. Comme l’indique le rapport de présentation du décret : «la Sored- Mines Sa est une société de droit sénégalaise qui est titulaire du permis de recherche du périmètre de Niama attribué par décret n°98-238 du 12 mars 1998 à la société Eximcor-Afrique Sa pour la recherche d’or et de substances connexes, renouvelé une première fois par arrêté n°5130 du 1er juin 2004 puis une deuxième fois par arrêté n°7433 du 20 juillet 2007».

 Selon le rapport public ITE 2013, «51% du capital ont été enregistrés au nom de Terrysco Investment. Or, cette entité détenue par Papa Ousmane Ahne se trouve cœur des «Panama Perpers ».  

«Terrysco Investment a été montée dans le tristement célèbre cabinet panaméen Mossack Fonseca le 19 mai 2006 sous le numéro 590366. C’est-à-dire deux (2) ans après la naissance de Sored Mines Sa qui a été constituée au Sénégal le 26 août et inscrite au registre de Commerce N°SN DKR 2004 B 16330-N.I.N.E.A.24446862Y3.

Donc, bien qu’il s’agisse d’une société de droit sénégalais, elle était contrôlée en réalité par une société Offshore cachée dans un paradis fiscal.

Jusqu’en 2013 donc, Abdoul Mbaye détenait exactement 6,09% du capital de la Sored. Son associé Papa Ousmane Ahne contrôlait physiquement 27,31% et 51% au nom de Terrysco. Le reste des parts revenait à des membres de sa famille dont son épouse », informent les mêmes sources. 

 «Ce n’est qu’en juin 2014 qu’Abdoul Mbaye a vendu ses parts à son associé Papa Ousmane Ahne. Cette société minière bénéficiait de plusieurs faveurs, pendant  qu’il était chef du Gouvernement», conclut Libération.

Aminata Diouf

Lundi 15 Mai 2017 - 13:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter