PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​Affaire Khalifa Sall - Bamba Fall: « Le pouvoir veut confirmer les 6 mois déjà purgés »

L’immunité parlementaire du député-maire Khalifa Sall ne doit pas être levée sans qu'il ne soit entendu par la commission Ad Hoc. C’est la conviction du maire de la Médina, Bamba Fall qui accuse le pouvoir de vouloir disqualifier l'édile de la capitale sénégalaise de la présidentielle de 2019.



L’article 61 de la Constitution et l’article 51 du règlement intérieur subissent actuellement des violations terribles rien que pour lever l’immunité parlementaire de Khalifa Sall et chercher rapidement à le livrer au juge afin pour qu’il le condamne pour éviter un futur candidat à la présidentielle (2019). C’est regrettable dans un pays de droit», tacle Bamba Fall.

Dans ce sillage, le proche du député-maire de Dakar de déplorer : « Au moment où il (le pouvoir) invite à un dialogue, il viole en même temps les textes pour emprisonner un opposant. Ce n’est pas sérieux, ce n’est pas juste ».

« Il ne cherche qu’à le condamner à six (6) mois qu’il (Khalifa Sall) a déjà purgé, ils peuvent même le libérer le jour du jugement ; ce qui les intéressent, c’est de confirmer les six (6) mois pour qu’il ne soit pas candidat en 2019», s’indigne le maire de la Médina au micro de Zik fm. 


Bamba Fall de déplorer le double jeu pouvoir : «Au moment où il (le pouvoir) invite à un dialogue et en temps viole les textes pour emprisonner un opposant, ce n’est pas sérieux, ce n’est pas juste ».

« Il ne cherche qu’à le condamner même à six (6) mois qu’il a déjà purgé, ils peuvent même le libérer au jour du jugement, ce qui les intéressent c’est de confirmer les six (6) mois pour qu’il ne soit pas candidat en 2019», a-t-il informé. 

Aminata Diouf

Vendredi 24 Novembre 2017 - 13:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter